Iraq : le Secrétaire général très préoccupé par les sévices infligés aux détenus iraquiens

16 novembre 2005

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui très préoccupé par les informations faisant état de sévices infligés aux détenus iraquiens, dans un bâtiment du ministère de l'Intérieur iraquien.

« Le Secrétaire général a pris connaissance avec une profonde inquiétude des informations selon lesquelles de mauvais traitements auraient été subis par un grand nombre de détenus dans un bâtiment du ministère de l'Intérieur iraquien», indique un communiqué transmis aujourd'hui par le Bureau du porte-parole.

Il prend acte de l'annonce, faite hier par le Premier ministre iraquien Ibrahim Jaafari, « d'une enquête immédiate » et se félicite de sa déclaration soulignant que « de telles pratiques sont parfaitement contraires à la politique du gouvernement iraquien. »

Le communiqué rappelle « que les Nations Unies ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude au sujet de la poursuite des violations des droits de l'homme en Iraq, en particulier l'absence de garanties d'une procédure régulière pour les détenus et les sévices qui leur sont infligés ».

Plus récemment, de telles inquiétudes ont été exprimées par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) dans son deuxième rapport bimensuel, daté du 14 novembre 2005, sur la situation des droits de l'homme dans le pays et notamment sur la situation des détenus.

Estimant à près 30.000 le nombre de civils tués depuis le début de la guerre en Iraq en mars 2003, la MANUI avait par ailleurs appelé à la protection des civils dans les opérations de sécurité menées par le gouvernement et la coalition ainsi qu'au respect des droits fondamentaux (voir notre dépêche du 15 novembre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.