A Bagdad, Kofi Annan lance un appel à la réconciliation

14 novembre 2005
Kofi Annan (g) et le Premier ministre de l'Iraq al-Jaafari (d)

La réconciliation est absolument fondamentale pour l'Iraq, tel est le message que le Secrétaire général, qui s'est rendu à Bagdad samedi avant d'aller au Koweït, a adressé à toutes les parties iraquiennes, soutenant l'initiative de la Ligue arabe d'une conférence de réconciliation au Caire.

« J'ai envoyé un message de réconciliation. Il vaut mieux pour tous que chacun rejoigne le processus politique de façon ouverte et transparente, en prenant en considération les préoccupations et les intérêts des autres. C'est le seul moyen de parvenir à la paix et à la stabilité », a déclaré hier le Secrétaire général à l'aéroport de Koweït City, lors d'une rencontre avec la presse, après un déplacement en Iraq.

Kofi Annan avait effectué, samedi, sa première visite en Iraq depuis la chute du régime de Saddam Hussein, dans le cadre de sa tournée au Moyen-Orient qui l'avait conduit en Egypte, en Arabie Saoudite et en Jordanie (voir notre dépêche du 11 novembre 2005).

A Bagdad, le Secrétaire général s'est entretenu avec le Premier ministre de l'Iraq, Ibrahim al-Jaafari, le Vice-Premier ministre, Rowsh Shaways, l'ancien Premier ministre, Iyad Allawi, ainsi qu'avec plusieurs dirigeants politiques et communautaires, notamment du groupe sunnite.

« Les élections sont importantes, elles constituent une étape importante, car si on peut utiliser la force dans certaines situations, la solution à long terme est d'apprendre à vivre ensemble », a affirmé Kofi Annan à Koweït City.

Le Secrétaire général a salué à cet égard l'initiative de la Ligue arabe visant à convoquer une conférence de réconciliation.

« Je suis extrêmement heureux que les nations arabes se soient mises d'accord pour inviter toutes les parties iraquiennes au Caire à une réunion de réconciliation. J'espère qu'elles profiteront de cette réunion et de l'encouragement et du soutien de la région », a-t-il poursuivi.

Samedi, lors d'une conférence de presse à Bagdad, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre Al-Jafaari, Kofi Annan avait expliqué qu'il en avait discuté au Caire avec le président de la Ligue arabe, Amre Moussa, lequel avait annoncé l'initiative après une visite de cinq jours à Bagdad.

Le Secrétaire général a par ailleurs indiqué avoir rencontré à Koweït City le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères du Koweït, précisant avoir abordé la situation en Iraq, en Syrie et au Liban ainsi que la stabilité de la région dans son ensemble.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.