OCHA : la situation alimentaire au Niger reste précaire

10 novembre 2005

Malgré des progrès, l'insécurité alimentaire persiste au Niger et la prochaine production agricole ne sera pas suffisante pour nourrir la population, a indiqué aujourd'hui le Bureau humanitaire des Nations Unies qui annonce la tenue d'une conférence la semaine prochaine à Dakar sur les leçons à tirer de cette crise.

« Des pluies abondantes ont relancé l'espoir que les principales récoltes au Niger seront bonnes pour la saison 2005-2006, réduisant ainsi les risques de famines récurrentes. La situation alimentaire semble en effet s'améliorer au niveau national. Les coûts des céréales ont chuté depuis leur pic de cet été, bien qu'ils restent plus élevés qu'à la même époque l'an dernier. Les ventes de bétail ont baissé », indique un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) publié aujourd'hui à New York.

« Cependant de nombreux foyers sont toujours victimes de l'insécurité alimentaire et de ses effets comme l'endettement et la perte de bétail. Une récente évaluation indique que la production agricole actuelle ne serait pas suffisante pour assurer l'alimentation des ménages au-delà de six mois », nuance le communiqué.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), 13% des foyers connaissent une situation d'insécurité alimentaire sévère et 22% sont dans une situation moins inquiétante mais critique. Seuls 45% des foyers nigériens des régions rurales ne sont pas affectés.

Le PAM continue à approvisionner ces centres en rations supplémentaires pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de cinq ans ainsi que les plus pauvres.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires ont admis près de 200.000 enfants en traitement dans les 700 centres de secours alimentaires.

OCHA et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), conscients de la nécessité de poursuivre les efforts nationaux et internationaux au Niger et dans la région du Sahel, organiseront conjointement une conférence régionale sur les leçons à tirer de la présente crise, annonce par ailleurs le communiqué.

La réduction des crises alimentaires futures par la diminution durable de la pauvreté constituera le principal thème de la conférence, qui se tiendra à Dakar les 15 et 16 novembre prochain.

Le 3 octobre dernier, le PAM, l'UNICEF et Médecins sans frontières (MSF) avaient lancé une « Initiative pour apporter une aide alimentaire ciblée » à quelque 45.000 enfants, victimes de malnutrition sévère, dans la région de Zinder, au sud du Niger.

Les enfants ont en effet payé un lourd tribut dans cette crise nutritionnelle qui frappe le Niger depuis plusieurs mois maintenant (voir notre dépêche du 3 octobre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.