Nord de l'Ouganda : l'ONU condamne l'assassinat de travailleurs humanitaires par la LRA

27 octobre 2005

Le Bureau de la Coordination humanitaire de l'ONU a condamné hier les trois attaques menées séparément par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), groupe armé connu pour semer la terreur dans le Nord de l'Ouganda, contre des travailleurs humanitaires, causant la mort de deux personnes et en blessant quatre autres.

Le Bureau de la Coordination humanitaire de l'ONU a condamné hier les trois attaques menées séparément par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), groupe armé connu pour semer la terreur dans le Nord de l'Ouganda, contre travailleurs humanitaires, causant la mort de deux personnes et en blessant quatre autres.

« Aujourd'hui, en début de matinée, un employé de l'organisation non gouvernementale (ONG) Caritas a été abattu, par arme à feu, dans une embuscade tendue par la LRA dans le district du Kitgum. Selon un témoin oculaire, l'attaque, qui visait deux employés de Caritas se déplaçant par motocyclette, et sans escorte, s'est soldée par la mort de l'un des deux travailleurs humanitaires, le second réussissant à s'échapper », rapporte le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA), dans un communiqué publié hier à New York.

« Toujours aujourd'hui, dans une zone du district de Pader, située à quatre kilomètres de la ville du même nom, des rebelles de la LRA ont également tendu une embuscade au personnel humanitaire d'une autre ONG, l'Agence de coopération et de recherche pour le développement (ACORD). Ils ont tué un des employés d'ACORD et en ont blessé grièvement deux autres au cours de l'attaque, qui visait un véhicule portant l'emblème de l'ONG », indique OCHA.

« Les crimes commis aujourd'hui font suite à l'attaque d'une voiture appartenant au Fonds chrétien pour l'enfance (FCE/CCF) dans la localité d'Okwango dans le district de Lira, au cours de laquelle une personne a été tuée et une autre grièvement blessée et placée aujourd'hui sous soins intensifs. Le véhicule dans lequel ces deux employés roulaient, et qui était clairement identifié comme appartenant à FCE-Ouganda, a été retrouvé criblé de balles », rappelle le communiqué.

« La vie des populations du Nord de l'Ouganda dépend fortement de l'aide humanitaire, et l'accès à ces zones est déjà très précaire. Ces attaques menacent la fourniture de l'assistance humanitaire dont dépend la vie de près de 1,7 millions de personnes », a déploré Jan Egeland, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU.

« La catastrophe humanitaire qui se produit au Nord de l'Ouganda est un génocide », avait estimé, le 18 octobre dernier, Olara Otunnu, ancien Expert de l'ONU sur les enfants et les conflits armés, dénonçant les exactions menées par le LRA, groupe armé connu pour semer la terreur dans le nord de l'Ouganda et notamment l'enlèvement et le recrutement des enfants (voir notre dépêche du 18 octobre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.