UNESCO : adoption d'une Convention sur la promotion de la diversité culturelle

21 octobre 2005

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture a adopté hier à Paris une Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, un instrument juridique international qui entrera en vigueur trois mois après sa ratification par 30 Etats.

La Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), réunie à Paris du 3 au 21 octobre, a approuvé hier, par 148 voix contre 2 et 4 abstentions, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, annonce un communiqué publié hier à Paris.

Les Etats-Unis et Israël ont voté contre le texte.

« Fruit d'un long processus de maturation et de deux années d'intenses négociations, jalonné de nombreuses réunions d'experts indépendants, puis gouvernementaux, ce texte […] renforce l'idée qui figurait déjà dans la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle, adoptée à l'unanimité en 2001, à savoir que la diversité culturelle doit être considérée comme 'un patrimoine commun de l'humanité' et sa défense comme 'un impératif éthique, inséparable du respect de la dignité de la personne humaine' », ajoute le communiqué.

La Convention vise à réaffirmer les liens qui unissent culture, développement et dialogue et à créer une plate-forme innovante de coopération culturelle internationale.

« A cette fin, explique l'UNESCO , elle réaffirme le droit souverain des Etats d'élaborer des politiques culturelles en vue de 'protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles', d'une part, et de 'créer les conditions permettant aux cultures de s'épanouir et interagir librement de manière à s'enrichir mutuellement', d'autre part ».

« Les droits et obligations des Parties comprennent une série de politiques et mesures visant à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles, à savoir aborder la créativité avec toutes les implications qu'elle connaît dans le contexte de la mondialisation où les diverses expressions sont mises en circulation et rendues accessibles à tous par l'entremise des biens et services culturels », indique le communiqué.

« A ce titre, précise l'UNESCO, les Parties, reconnaissant le rôle fondamental de la société civile, s'efforceront de créer un environnement encourageant les individus et les groupes sociaux 'à créer, produire, diffuser et distribuer leurs propres expressions culturelles et à y avoir accès, en tenant dûment compte des conditions et besoins particuliers des femmes, ainsi que de divers groupes sociaux, y compris les personnes appartenant aux minorités et les peuples autochtones' et 'de reconnaître l'importante contribution des artistes et de tous ceux qui sont impliqués dans le processus créateur, des communautés culturelles et des organisations qui les soutiennent dans leur travail, ainsi que leur rôle central qui est de nourrir la diversité des expressions culturelles' ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.