Ouragan Wilma : l'alerte rapide permettra de sauver des vies - ISDR

Ouragan Wilma : l'alerte rapide permettra de sauver des vies - ISDR

media:entermedia_image:96020233-0050-4d91-8003-7372d1ea8608
Le système de coordination mis en place au sein des Nations Unies pour prévenir les catastrophes naturelles et atténuer leurs conséquences salue aujourd'hui l'alerte lancée aux populations en Floride, à Cuba et au Mexique face à l'arrivée de l'ouragan Wilma, le plus violent jamais enregistré dans l'Atlantique.

« Ce à quoi nous assistons dans les Caraïbes est un exemple de système d'alerte rapide efficace », a déclaré aujourd'hui Salvano Briceno, directeur de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes.

« Les messages d'alerte rapide du Centre national des Etats-Unis pour les ouragans ont été immédiatement transmis aux médias qui alertent la population et les services de protection qui coordonnent la mobilisation », indique un communiqué de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (ISDR), publié aujourd'hui à Genève.

Wilma, un ouragan de catégorie 5 qui comporte des vents de plus de 249 km/h, a la capacité de faire monter de cinq mètres le niveau des eaux et de causer des inondations jusqu'à six kilomètres à l'intérieur des terres, indique l'ISDR.

Les autorités au Mexique, à Cuba et en Floride, aux Etats-Unis, ont déjà évacué des milliers de personnes des zones menacées par ce qui est l'ouragan le plus violent jamais enregistré.

Le Honduras et le Guatemala ont aussi lancé des alertes et se préparent au pire.

« Nous espérons que les gouvernements mettront en place les règles du Plan d'action de Hyogo sur la prévention des catastrophes », a déclaré Salvano Briceno.

« Cela n'empêchera pas les immeubles d'êtres touchés, mais au moins des vies pourront être sauvées », a-t-il ajouté.

L'ouragan Wilma est plus puissant que l'ouragan Katrina qui a dévasté la Nouvelle-Orléans au mois d'août dernier et l'Ouragan Rita qui a touché les côtes de la Louisiane et du Texas en septembre.

L'ouragan Wilma a déjà causé des glissements de terrain qui ont tué dix personnes à Haïti, rappelle l'ISDR.

Le 12 octobre dernier, à l'occasion de la Journée de la prévention des catastrophes naturelles, le Secrétaire général avait appelé à mettre en oeuvre le Cadre d'action de Hyogo pour 2005-20015 qui vise à bâtir des communautés plus résistantes aux catastrophes naturelles et sauver des vies, adopté en janvier dernier à la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes et réaffirmé en septembre lors du sommet mondial au siège de l'ONU à New York

« L'année écoulée a rappelé à tous les habitants du monde qu'aucun endroit de la planète n'est à l'abri des catastrophes naturelles », avait déclaré le Secrétaire général, dans un message transmis par son porte-parole (voir notre dépêche du 12 octobre 2005).