Iraq : le Conseil de sécurité rend hommage aux Iraquiens qui ont voté samedi dernier

Iraq : le Conseil de sécurité rend hommage aux Iraquiens qui ont voté samedi dernier

Après le Secrétaire général, le Conseil de sécurité s'est félicité hier de la tenue du référendum sur la Constitution samedi dernier en Iraq et a rendu hommage au courage des millions d'Iraquiens qui « bravant des conditions difficiles et la menace de violences », ont de nouveau montré leur volonté de décider de leur avenir politique par des moyens pacifiques.

« Les membres du Conseil se félicitent également de l'œuvre accomplie par la Commission électorale indépendante iraquienne ainsi que par les milliers d'agents électoraux iraquiens, qui a rendu possible la tenue du référendum. Ils louent l'appui apporté par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) et d'autres experts électoraux et constitutionnels internationaux. Ils prennent acte du rôle important qu'ont joué les Forces de sécurité iraquiennes pour assurer la sécurité pendant le référendum », a déclaré hier à la presse Mihai-Razvan Ungureanu, ministre des affaires étrangères de la Roumanie, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité au mois d'octobre.

« Les membres du Conseil notent que, quels que soient les résultats du référendum, le prochain jalon dans le processus politique sera les élections nationales prévues pour le 15 décembre 2005. Ils soulignent l'importance de la participation de tous les Iraquiens à ces élections de façon que la prochaine assemblée, qui prendra des décisions capitales pour l'avenir de l'Iraq, représente l'Iraq dans toute sa diversité », a ajouté le président du Conseil.

« Les membres du Conseil de sécurité attendent avec intérêt la poursuite de la progression de la transition politique en Iraq, conformément à la résolution 1546 (2004) du Conseil. Ils réaffirment qu'ils appuient l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Iraq et un Iraq fédéral, démocratique, pluraliste et unifié dans lequel les droits de l'homme sont pleinement respectés », a-t-il conclu.

Le Secrétaire général avait également salué samedi dernier le courage des Iraquiens qui ont voté samedi dernier lors d'un référendum qui doit les conduire à approuver ou rejeter le projet de Constitution élaboré par l'Assemblée constituante issue des élections de janvier dernier.

«Pour la seconde fois cette année, le peuple iraquien a bravé des conditions difficiles et la menace de la violence pour exercer son droit de vote. Le référendum a donné au peuple d'Iraq une occasion importante d'exprimer son opinion politique», avait déclaré Kofi Annan (voir notre dépêche du 17 octobre 2005).

Le 10 octobre dernier, le Secrétaire général avait exprimé l'espoir que le référendum constitutionnel iraquien soit un succès afin que les prochaines élections, prévues le 15 décembre, conduisent à la formation d'un parlement qui pourrait siéger dès janvier.

A défaut, il faudra organiser de nouveau des élections pour mettre en place une nouvelle Assemblée constituante qui rédigera un nouveau projet de constitution, avait-il prévenu (voir notre dépêche du 10 octobre 2005).

Plus de 14 millions d'Iraquiens avaient voté le 30 janvier dernier pour l'élection de l'Assemblée nationale constituante iraquienne qui a été chargée d'élaborer le projet de Constitution et de créer un gouvernement de transition qui a remplacé le gouvernement intérimaire iraquien.