Liberia : le Secrétaire général appelle les Libériens à participer au scrutin historique du 11 octobre

10 octobre 2005

Le Secrétaire général a salué aujourd'hui le respect du calendrier pour les élections législatives et présidentielles au Libéria qui pourront se tenir, comme prévu demain mardi, et appelé tous les Libériens à participer à ce « scrutin historique ».

« Les problèmes qui avaient surgi à la suite de la décision de la Cour suprême ont été résolus par le biais de négociations menées par le Médiateur de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest pour le Libéria, le Général Abdusalami Abubakar, ancien chef d'État du Nigéria », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Dans son message, le Secrétaire général remercie les candidats qui, « faisant preuve de souplesse, ont accepté de renoncer à leurs revendications ».

Il remercie également le Général Abubakar, qui, en collaboration avec les Nations Unies, a œuvré sans relâche pour que les élections aient lieu conformément à l'Accord général de paix et au calendrier électoral.

La Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) fournit l'appui technique et logistique à la tenue de ces élections. Dans le domaine de la sécurité, elle travaille en coopération avec les agences du Libéria.

Le Secrétaire général appelle également tous les Libériens à « participer largement et de manière pacifique à ce scrutin historique ».

Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), le Secrétaire général soulignait qu'il incombait « aux candidats et à leurs partisans de veiller à ce que les campagnes électorales soient conduites de façon pacifique et dans le respect de la liberté sur l'intégralité du territoire, en permettant aux électeurs de participer à des scrutins crédibles, sans aucune menace de représailles ».

Il rappelait que « le processus de transition prévu par l'Accord général de paix conclu par les parties libériennes à Accra au mois d'août 2003 s'achèvera par l'entrée en fonctions du gouvernement nouvellement élu au mois de janvier 2006 ».

« Les Libériens doivent saisir l'occasion sans précédent qui s'offre à eux de tirer parti des progrès accomplis à ce jour pendant la phase de transition afin d'inaugurer dans le pays une nouvelle ère de stabilité, de reconstruction nationale et de relèvement », faisait remarquer le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.