Les Commissions de l'Assemblée générale ouvrent leurs travaux à l'ONU

4 octobre 2005

Avec l'ouverture hier des travaux des Troisième et Sixième Commissions, toutes les Commissions spécialisées ont désormais entamé leur session, qui se déroule chaque année à l'automne, pour examiner des questions notamment techniques, dont le résultat sera soumis pour approbation à la séance plénière de l'Assemblée générale, en décembre.

La séance d'ouverture de la Sixième Commission de l'Assemblée générale a placé hier ses travaux sous le signe de la lutte contre le terrorisme.

Hier également, la Troisième Commission a ouvert ses travaux en mettant l'accent sur l'accroissement des inégalités sociales dans le monde (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

La Première Commission, qui s'est ouverte jeudi dernier pour tenter de redonner un élan au processus de désarmement et à la lutte contre la prolifération, s'achèvera la première semaine de novembre (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

Jeudi dernier également, s'est ouverte la Quatrième Commission.

Enfin, la Deuxième Commission qui avait ouvert ses travaux le 23 septembre dernier devrait s'achever le 6 décembre prochain.

L'ouverture du débat général de l'Assemblée générale en septembre est suivi chaque année de l'ouverture des travaux de ses Commissions spécialisées, auxquelles l'Assemblée renvoie l'étude de la plupart des questions à son ordre du jour, notamment les plus techniques.

La Première Commission est ainsi chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale, la Deuxième Commission des questions économiques et financières, la Troisième Commission des questions sociales, humanitaires et culturelles et la Quatrième Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation.

La Cinquième Commission qui est chargée des questions administratives et budgétaires a la particularité de siéger toute l'année.

Enfin, la Sixième Commission suit les questions juridiques et liées au développement du droit international.

Comme en séance plénière de l'Assemblée générale, tous les Etats membres sont représentés à ces Commissions, auxquelles siègent en général des experts de chaque pays.

Les décisions au sein de chaque Commission sont prises à la majorité simple, même si la règle implicite est de parvenir, le plus souvent possible, à l'adoption des projets de résolution par consensus, c'est-à-dire sans vote.

Toutes les questions examinées par les Commissions, qui se matérialisent par l'adoption d'un projet de résolution, sont ensuite soumises à la séance plénière de l'Assemblée générale, en général vers la fin de la session ordinaire – en principe au mois de décembre.

Une fois approuvés, les projets de résolution deviennent des résolutions de l'Assemblée générale, qui n'ont pas de force contraignante pour les Etats membres, mais qui portent le poids de l'autorité de la communauté internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.