Burundi : le Conseil de sécurité salue la décision de créer un forum pour consolider la paix

22 septembre 2005

Dans une déclaration présidentielle, le Conseil de sécurité a salué aujourd'hui la décision de créer un forum des partenaires du Burundi, chargé de consolider la paix, d'appuyer les réformes et de renforcer la coordination entre les donateurs.

« Le Conseil de sécurité a pris note du rapport du Secrétaire général sur la situation au Burundi (S/2005/586) en date du 14 septembre 2005, en particulier de la proposition visant à établir un forum des partenaires comme mécanisme international de soutien », a déclaré aujourd'hui le président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, Lauro Baja des Philippines.

« Le Conseil de sécurité a également pris note de la déclaration adoptée le 13 septembre 2005 à New York à l'issue du sommet sur le Burundi, coprésidé par le Secrétaire général et le Président de la République de l'Ouganda, en sa capacité de Président de l'Initiative régionale pour la paix au Burundi », a ajouté le président.

« Le Conseil de sécurité salue la décision prise à l'occasion de ce sommet de créer un forum des partenaires du Burundi et encourage la Représentante spéciale du Secrétaire général à conclure les discussions avec tous les partenaires concernés en vue d'établir le forum aussitôt que possible », a-t-il indiqué.

« Le forum devrait travailler avec le gouvernement du Burundi pour consolider la paix et la réconciliation nationale au Burundi, appuyer les réformes entreprises par le gouvernement et renforcer la coordination entre les donateurs, et le faire en étroite coordination avec la Commission de consolidation de la paix lorsque celle-ci sera établie », suggère la déclaration présidentielle faite à l'issue de consultations officieuses sur la situation dans le pays.

Lors d'une conférence de presse au Siège de l'ONU en marge du sommet mondial, le nouveau Président du Burundi, Pierre Nkurunziza avait déclaré « que son pays 'venait de naître' » au sortir d'une crise de plus de dix ans, et qu'il « avait désormais besoin de l'aide de la communauté internationale pour poursuivre ses efforts de réconciliation nationale et de relance économique ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.