Sommet 2005 : le représentant des Etats-Unis "encouragé" par les progrès accomplis sur le document final

13 septembre 2005
John R. Bolton (archives)

Alors que les négociateurs du document final reprenaient aujourd'hui à 13h à New York leurs travaux, à la veille de l'ouverture du sommet mondial, l'ambassadeur des Etats-Unis s'est déclaré « encouragé » par les résultats accomplis ces dernières heures, notamment sur le terrorisme, les droits de l'homme et la gestion de l'ONU.

« Nous sommes encouragés par le résultat final. Nous avons obtenu des concessions sur un certain nombre de priorités, sur le terrorisme, les droits de l'homme et la gestion. Nous n'avons pas tout obtenu mais il s'agit d'une négociation à 191. C'est la réalité de l'ONU », a déclaré aujourd'hui le représentant des Etats-Unis, John Bolton, au siège de l'ONU.

« Nous sommes contents de ce premier pas, mais ce n'est qu'un premier pas et il reste beaucoup de travail à faire. Nous aurions souhaité voir bien plus tôt une discussion sur la réforme de la gestion », a ajouté le représentant américain.

« Quant aux réformes concernant la gestion de l'ONU, il s'agit d'une réforme réclamée par la Commission Volcker sur le programme pétrole contre nourriture et par le Secrétaire général lui-même », a-t-il précisé (voir, sur l'appel lancé par le Secrétaire général afin que les Etats Membres accordent plus de souplesse au Secrétariat pour gérer l'Organisation, notre dépêche du 7 septembre 2005).

Interrogé sur les 750 amendements apportés tardivement à un texte qui avait déjà fait l'objet de longues négociations sous la direction du président de l'Assemblée générale, Jean Ping, John Bolton a indiqué que de nombreux amendements avaient déjà été apportés par sa mission mais qu'il avait souhaité les publier « par souci de transparence ».

« Les autres Etats en ont profité et il fallait qu'ils en aient l'occasion », a-t-il souligné, en référence à la critique sur la réouverture des débats sur de larges pans du projet de document final, trois semaines avant le début du sommet.

Si nous parvenons à un accord, « nous parviendrons à une meilleure ONU », a-t-il estimé.

Le sommet mondial 2005 qui réunira plus de 150 chefs d'Etat et de gouvernement débutera demain mercredi pour une durée de trois jours.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.