Le Fonds mondial suspend son aide à l'Ouganda accusé de mauvaise gestion

Le Fonds mondial suspend son aide à l'Ouganda accusé de mauvaise gestion

media:entermedia_image:e66f480d-f3e7-49c1-96a5-4e42fa23d1e6
Le Fonds mondial a suspendu de manière temporaire toutes les subventions attribuées à l'Ouganda pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui est accusé de mauvaise gestion et a demandé au ministère des Finances ougandais d'établir une structure qui garantira à l'avenir une bonne gestion.

La décision du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme a été prise suite à une étude réalisée par PricewaterhouseCoopers qui a pu apporter les preuves que les fonds versés au ministère de la Santé ougandais étaient mal gérés, indique un communiqué publié aujourd'hui.

Le montant des fonds qui devaient être versés sur deux ans pour lutter en Ouganda contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme s'élève à 201 millions de dollars. 45,4 millions ont déjà été versés.

Le Fonds mondial a demandé au ministère des Finances de l'Ouganda d'établir un plan d'ici à la fin du mois d'octobre qui permettra à l'avenir une bonne gestion des fonds.