Afghanistan : le Conseil de sécurité préoccupé par le nombre des attaques lancées par les Taliban et Al-Qaida

23 août 2005

Le Conseil de sécurité s'est déclaré aujourd'hui « fortement préoccupé » par l'augmentation du nombre des attaques lancées en Afghanistan au cours des derniers mois par les Taliban et Al-Qaida dans le but de perturber les préparatifs des élections législatives prévues le 18 septembre prochain.

Dans une déclaration présidentielle adoptée aujourd'hui à l'issue d'une séance publique sur la situation en Afghanistan, le Conseil de sécurité a condamné « les tentatives qui sont faites en vue de perturber le processus politique par des actes terroristes ou d'autres formes de violence en Afghanistan ».

image• La retransmission du débat [3h24mn]

Au cours de la réunion, Jean Arnault, Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan et Chef de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), a également souligné la détérioration de la situation sécuritaire, notamment dans le sud, l'est et le sud-est du pays.

Présentant le dernier rapport du Secrétaire général sur les progrès accomplis dans l'application de l'Accord de Bonn et faisant le point sur les préparatifs des prochaines élections, Jean Arnault a rappelé que quelque 5 800 candidats étaient en lice.

Une campagne électorale a été lancée officiellement le 17 août dernier qui est suivie par des observateurs internationaux et afghans. Les candidats ont un accès gratuit et égal aux médias. 14 millions de bulletins de vote ont été publiés. Plus de 3 600 centres électoraux ont été identifiés, a précisé le Représentant du Secrétaire général.

Le 20 septembre, nous commencerons le dépouillement des bulletins qui doit s'achever le 4 octobre, avant le début du ramadan. Des centres de dépouillement ont été identifiés. Le transport des bulletins sera assuré de manière à éviter tout risque de manipulation et de fraude, a-t-il annoncé.

Il est prévu que les résultats provisoires pour toutes les provinces soient annoncés le 4 octobre, à la suite de quoi une période de deux semaines sera réservée à l'examen de plaintes. Les résultats finaux pour les élections législatives et provinciales devront être entérinés vers la fin du mois d'octobre, a-t-il encore indiqué.

Vers le milieu du mois de novembre, chaque conseil provincial élira son représentant à la Chambre haute à bulletin secret. Le Président nommera aussi 17 membres de la Chambre haute. Dans la perspective de la formation de la nouvelle Assemblée, 120 membres du personnel ont été nommés, a-t-il ajouté.

Abordant le financement des élections, le Représentant du Secrétaire général a indiqué que les besoins budgétaires prévus étaient passés de 149 millions à 159 millions en raison notamment de l'augmentation du nombre de votants et des coûts liés à la production et au transport des bulletins de vote.

À cet égard, Jean Arnault a engagé le Secrétaire général à se joindre à son appel à l'intention de la communauté des donateurs pour trouver les 29 millions de dollars qui manquent pour financer ce processus.

Dans sa déclaration présidentielle, le Conseil de sécurité a par ailleurs demandé à la communauté internationale de fournir une assistance financière supplémentaire en vue de combler le déficit de 29,6 millions de dollars pour la tenue de ces élections.

Voir l'intégralité de la déclaration présidentielle du Conseil, l'ensemble des déclarations de la séance et le résumé du rapport du Secrétaire général dans le communiqué de presse de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.