Terrorisme : un expert de l'ONU met en garde Tony Blair contre ses nouvelles propositions

23 août 2005

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture a appelé aujourd'hui le Premier ministre britannique à renoncer à son projet d'adopter une nouvelle législation anti-terroriste facilitant notamment l'expulsion des personnes qui appellent à la haine vers leurs pays d'origine avec de simples « garanties diplomatiques » qu'ils ne seront pas torturés.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture a appelé aujourd'hui le gouvernement britannique à renoncer à son projet d'adopter une nouvelle législation anti-terroriste facilitant notamment l'expulsion des personnes qui appellent à la haine vers leurs pays d'origine avec de simples « garanties diplomatiques » qu'ils ne seront pas torturés.

« Le fait que de telles garanties soient demandées montre à lui seul que le pays de départ perçoit un risque grave que l'expulsé soit soumis à des tortures ou à des mauvais traitements dans son pays d'arrivée », a souligné Manfred Nowak, Rapporteur spécial de la Commission des droits de l'Homme sur la torture et autres peines ou traitements cruels, dans une déclaration publiée aujourd'hui à Genève.

« Les garanties diplomatiques ne constituent pas un outil approprié pour éliminer ce risque », a ajouté le Rapporteur spécial.

« Nous pensons que nous pouvons obtenir les assurances nécessaires des pays vers lesquels ces personnes seront renvoyées, assurances selon lesquelles elles ne seront pas sujettes à la torture ou à de mauvais traitements", avait déclaré Tony Blair, Premier ministre du Royaume-Uni,le 5 août dernier, lors d'une conférence de presse, un mois après les attentats terroristes de Londres.

Manfred Nowak a par ailleurs invité tous les gouvernements à « ne pas expulser de personnes hors de leurs frontières ou vers leurs pays d'origine où elles pourraient encourir des risques de tortures ou de mauvais traitement ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.