Ashraf Qazi exhorte le gouvernement iraquien à ne pas appliquer la peine de mort

22 août 2005

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq a déclaré samedi qu'il déplorait la signature, la semaine dernière par le vice-président iraquien, du décret autorisant l'exécution de trois hommes, reconnus coupable d'enlèvement, de viol et de meurtre.

Ashraf Qazi, Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, a exhorté le gouvernement de transition iraquien à ne pas appliquer la peine de mort, dans un communiqué publié samedi à Bagdad.

Au cours du processus de transition en Iraq, « chacun devrait veiller à consolider le droit de vivre plutôt que d'appliquer la peine de mort, dont l'effet de dissuasion est généralement très limité », a-t-il expliqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.