La FAO appelle à de gros investissements pour conjurer la crise de la pêche en Afrique

22 août 2005

A l'occasion d'un sommet sur la crise de la pêche en Afrique qui s'ouvre aujourd'hui à Abuja, l'agence des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture alerte sur le fait que la production halieutique stagne sur le continent africain depuis une dizaine d'années et que les disponibilités de poisson par habitant diminuent.

Les disponibilités de poisson par habitant sont passées de 8,8 kg dans les années 90 à 7,8 kg en 2001, l'Afrique est le seul continent où cette tendance est observée, indique un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié aujourd'hui à Rome.

« La production halieutique doit rattraper la croissance démographique. Il faut pour cela de gros investissements », ajoute le communiqué.

« Si nous voulons atteindre l'objectif du Millénaire pour le développement consistant à éliminer la faim et la pauvreté extrêmes, la contribution des pêches et de l'aquaculture doit augmenter considérablement en Afrique, et en particulier en Afrique subsaharienne », a déclaré Ichiro Nomura, sous-Directeur général de la FAO et responsable du Département des pêches.

« Même si l'Afrique a la plus faible consommation de poisson par habitant du monde, les écosystèmes aquatiques marins et continentaux sont très productifs et font vivre d'importantes pêcheries qui ont enregistré un gros essor. Avec une production de 7,3 millions de tonnes en 2002 et des niveaux similaires les années précédentes, le poisson assure 50% ou plus des apports en protéines animales de nombreux Africains », a-t-il ajouté.

« Le but de la conférence est donc d'attirer l'attention des gouvernements africains et de la communauté internationale des donateurs sur la nécessité d'investir dans les pêches et l'aquaculture durables et d'aider les pays de la région à faire une planification commune pour les renforcer », a précisé Ichiro Nomura.

Le sommet sur la crise de la pêche en Afrique qui s'est ouvert pour trois jours à Abuja au Nigeria est organisé par le Secrétariat du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), présidé par le président nigérian Olusegun Obasanjo, le « WorldFish Centre » et la FAO.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.