Le Conseil de sécurité salue le bon déroulement de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau

19 août 2005

Le Conseil de sécurité prend note avec satisfaction du bon déroulement de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau et de l'annonce des résultats du scrutin.

Ce bon déroulement marque une étape importante vers le rétablissement de l'ordre constitutionnel, a déclaré aujourd'hui le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'août, Kenzo Oshima du Japon.

« Le Conseil donne acte du recours formé devant la Cour suprême de justice par l'un des candidats et encourage vivement toutes les parties à honorer leurs engagements et à accepter l'arrêt définitif de la Cour. Le Conseil leur demande instamment de s'abstenir de tous actes qui pourraient mettre en danger les efforts visant à rétablir la paix et la stabilité en Guinée-Bissau. »

« Le Conseil invite le Secrétaire général à présenter des recommandations, dans son prochain rapport, concernant la mise à jour du mandat et du rôle du Bureau d'appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau dans la consolidation de la paix et de la stabilité dans ce pays après la fin de la période de transition », a précisé Kenzo Oshima dans une déclaration aujourd'hui à New York.

Kenzo Oshima a précisé que le Conseil louait la population de Guinée-Bissau pour sa participation encourageante au processus électoral. « Le Conseil rend hommage aux partenaires et voisins de la Guinée-Bissau, qui ont fourni un soutien indispensable à la tenue des élections. Le Conseil félicite aussi les observateurs internationaux pour le rôle essentiel qu'ils ont joué dans l'ensemble du pays et accueille avec satisfaction leur déclaration reconnaissant que les élections présidentielles ont été libres, régulières et transparentes. »

Le Conseil exprime sa gratitude à la Communauté des États de langue portugaise, à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, à l'Union européenne, à l'Envoyé spécial du Secrétaire général, à l'Envoyé spécial du Président de l'Union africaine, au Représentant du Secrétaire général en Guinée-Bissau et au Bureau d'appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS), aux partenaires bilatéraux et aux institutions financières internationales pour la contribution qu'ils lui ont apportée. Le Conseil souligne l'importance de leurs efforts diplomatiques opportuns visant à promouvoir un dialogue national et le respect de l'état de droit. »

« Considérant les problèmes auxquels la Guinée-Bissau doit encore faire face, le Conseil prie instamment toutes les parties nationales et internationales concernées à réaffirmer leur attachement à la paix et à la démocratie en Guinée-Bissau et engage les partenaires bilatéraux du développement de la Guinée-Bissau, les institutions financières internationales et les organismes des Nations Unies à accroître leur appui au développement économique et social, à la consolidation des institutions nationales ainsi qu'à la promotion de la bonne gouvernance et des droits de l'homme, en particulier en fournissant une assistance financière et un appui technique d'urgence, à court terme, et en participant activement à la table ronde des donateurs qui doit se tenir en novembre 2005. »

« Le Conseil, en conséquence, accueille avec satisfaction la décision prise par le Conseil économique et social, le 26 juillet 2005, de proroger le mandat du Groupe consultatif ad hoc sur la Guinée-Bissau et félicite le Groupe de son travail. »

image• Retransmission de la déclaration du Président du Conseil d esécurité sur la Guinée Bissau[52mins]

Voir le communiqué de presse contenant la déclaration du Président du Conseil de sécurité et le résumé du rapport du Secrétaire général sur la situation en Guinée Bissau.

Voir la page Internet consacrée à l'action du Bureau d'appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau .

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.