HCR : augmentation significative des retours de réfugiés Burundais depuis la Tanzanie

12 août 2005

Après neuf ans d'exil, un nombre croissant de Burundais décident de quitter les camps de réfugiés de Tanzanie pour rentrer dans leurs pays, indique l'agence des Nations Unies pour les réfugiés qui précise que la tenue d'élections communales régulières au mois de juin dernier a contribué à rassurer les populations.

« Alors qu'en juin et juillet, le nombre de Burundais rentrant chez eux au sud du pays était de l'ordre de 600 à 800 par semaine, nous avons aidé, durant la seule semaine dernière, plus de 4200 réfugiés (3600 venant de Tanzanie et 600 du Rwanda) à rentrer chez eux dans trois provinces du sud », a déclaré aujourd'hui Jennifer Pagonis, porte-parole du HCR, lors d'un point de presse au siège de l'ONU à Genève.

« En août, nous estimons à 20 000 le nombre de retours dans ces régions par convois de l'UNHCR à partir de la Tanzanie – soit une multiplication par six par rapport aux 3116 réfugiés rentrés en juin. En raison de la demande croissante des Burundais pour quitter les camps de Ngara, Kasulu et Kibondo situés à l'ouest de la Tanzanie, nous avons augmenté le nombre de convois et nous organisons actuellement trois convois par semaine depuis Ngara et deux par semaine depuis les autres camps », a déclaré la porte-parole.

« L'UNHCR n'encourage pas le retour au Burundi, mais nous aidons tout réfugié souhaitant retourner chez lui sur une base volontaire. On aide les réfugiés pour leur transport, des camps de Tanzanie à leurs villages. Une fois de retour au Burundi, on leur donne des produits pour les aider à redémarrer leur vie, ainsi une provision de nourriture pour trois mois, et aussi des bâches en plastique, des matelas, des couvertures, des vêtements, du matériel sanitaire, des ustensiles de cuisine, des bidons, du savon et une houe, puisque la plupart d'entre eux sont fermiers ».

Nous construisons également des écoles, fournissons du matériel de construction pour les maisons individuelles des réfugiés et finançons d'autres projets afin d'aider la communauté locale à intégrer les réfugiés de retour chez eux, a déclaré Jennifer Pagonis.

Depuis 2002, plus de 250 000 réfugiés burundais sont rentrés, principalement de Tanzanie. Il reste encore quelque 238 000 réfugiés burundais dans les camps de Tanzanie et 198 000 vivant dans des installations à l'ouest du pays.

LE 5 août dernier, le directeur de la division des droits de l'Homme de l'Opération des Nations Unies au Burundi (ONUB) avait déploré les violations « quasi-quotidiennes » des droits de l'homme dans le pays, et l'impunité qui les entoure (voir notre dépêche du 5 août 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.