Mauritanie : Kofi Annan condamne le coup d'Etat

4 août 2005

Le Secrétaire général a condamné aujourd'hui le coup d'Etat en Mauritanie du 3 août, appelant à la restauration de l'ordre constitutionnel et au respect des droits humains et de l'état de droit.

Le Secrétaire général a condamné aujourd'hui condamne le coup d'Etat en Mauritanie du 3 août, appelant à la restauration de l'ordre constitutionnel et au respect des droits humains et de l'état de droit.

Hier, Kofi Annan avait condamné « toute tentative de changement inconstitutionnel de Gouvernement qui surviendrait dans quelque pays que se soit » (voir notre dépêche du 3 août 2005).

« Il réitère que les différends de nature politique devraient être réglés de manière pacifique à travers le processus démocratique ».

Selon les informations parues dans la presse, des militaires mauritaniens ont mené ce matin un coup d'Etat à Nouakchott en prenant le contrôle des sièges de l'état-major, de la radio et de la télévision nationale en l'absence du chef de l'Etat.

Dans son message, le Secrétaire général rappelait que « les différends de nature politique devraient être réglés de manière pacifique à travers le processus démocratique ».

Selon les informations parues dans la presse, des militaires mauritaniens ont mené un coup d'Etat à Nouakchott en prenant le contrôle des sièges de l'état-major, de la radio et de la télévision nationale en l'absence du chef de l'Etat, allié dans la lutte contre le terrorisme islamiste.

- Ecouter, sur la radio de l’ONU, l’entretien avec Souleymane Diallo, coordonnateur résident par intérim du système des Nations Unies

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.