Kofi Annan condamne le «meurtre brutal et absurde» des diplomates algériens kidnappés en Iraq

27 juillet 2005

« Je ne peux que condamner le meurtre brutal et absurde de diplomates innocents », a déclaré le Secrétaire général lors d'un point avec la presse, à New York, à l'annonce de la confirmation par le gouvernement algérien de l'exécution de deux de ses représentants à Bagdad. Il a réitéré son appel à l'adoption d'une convention d'ensemble sur le terrorisme.

Selon les informations parues dans la presse, Ali Balarousi et Azzedin Belkadi ont été saisi par des hommes armés à Bagdad jeudi dernier. Leur exécution fait suite à l'assassinat en Iraq de l'Ambassadeur de l'Egypte, condamnée par le Président du Conseil de sécurité (voir notre dépêche du 8 juillet 2005).

« Comme je l'ai dit déjà, ces actes barbares doivent nous forcer à véritablement accélérer la rédaction de la 13ème convention sur le terrorisme, la convention d'ensemble » a déclaré Kofi Annan.

« Il est extrêmement important que nous le fassions aussi vite que possible, et sans aucun doute d'ici à la fin de l'année, si ce n'est en septembre ».

Hier, le Secrétaire général a estimé «acceptable» la définition du terrorisme proposée par le Président de l'Assemblée générale, bien qu'elle soit un peu moins forte que celle qu'il avait proposée dans son rapport intitulé « Dans une liberté plus grande», et engagé les Etats Membres à l'adopter lors du sommet de septembre (voir notre dépêche du 26 juillet 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.