Nelson Mandela rejoint les rangs des Ambassadeurs de bonne volonté de l'UNESCO

12 juillet 2005

Nelson Mandela, ancien Président de l'Afrique du Sud, a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l'agence de l'ONU pour l'éducation et la culture, « en reconnaissance du combat extraordinaire qu'il a mené contre l'apartheid et la discrimination raciale » dans son pays et dans le monde entier.

Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture ( UNESCO ), Koïchiro Matsuura, lors d'une cérémonie qui s'est tenue aujourd'hui à la Fondation Nelson Mandela à Johannesburg (Afrique du Sud), a aussi rendu hommage à « l'attachement de Nelson Mandela à la cause de la réconciliation entre les différentes communautés, à son engagement sans relâche en faveur de la démocratie, de l'égalité et de l'éducation, à son soutien à tous les opprimés de la Terre ; et à sa contribution exemplaire à la paix et à la compréhension », indique un communiqué publié aujourd'hui à Paris.

« Né le 18 juillet 1918 à Tembu, un petit village du Transkei dont son père était le chef, Nelson Rolihlahla Mandela a été le premier membre de sa famille à fréquenter l'école. Son engagement politique a commencé pendant ses années estudiantines à l'Université Fort Hare », rappelle l'UNESCO.

« Rejoignant le parti du Congrès national africain (ANC) en 1942, il devint un opposant notoire au gouvernement de la minorité blanche, fut arrêté pour son activisme anti-apartheid en 1962 et resta en prison jusqu'en 1990. Il fut internationalement reconnu comme un combattant de la liberté et « Libérez Nelson Mandela » devint un cri de ralliement pour les manifestants anti-apartheid dans le monde entier ».

« En 1991, conjointement avec le Chef de l'Etat F.W. de Klerk qui avait ordonné sa libération, il reçut le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de l'UNESCO. Deux années plus tard, ils partagèrent le Prix Nobel de la Paix ».

« Nelson Mandela fut le premier Président démocratiquement élu de son pays de 1994 à 1999, accompagnant la transition de l'Afrique du Sud hors du pouvoir de la minorité et gagnant le respect international pour la promotion de la réconciliation. Depuis sa retraite, il milite dans un certain nombre d'organisations sociales et des droits de l'homme ».

Les Ambassadeurs de bonne volonté de l'UNESCO sont des célébrités qui mettent généreusement leur talent et leur notoriété au service de la promotion du travail et des idéaux de l'UNESCO. Parmi eux, figurent le Président lituanien, Valdas Adamkus, la Grande Duchesse Maria Teresa du Luxembourg, la Princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande et Rigoberta Menchú Tum, Prix Nobel de la paix 1992.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.