Soudan : l'ONU retire son personnel humanitaire à la suite d'incidents dans les camps de réfugiés du Darfour Ouest

8 juillet 2005

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés annonce que le personnel humanitaire international s'est retiré des camps de réfugiés au Darfour Ouest, à la suite d'incidents qui se sont produits aujourd'hui dans plusieurs camps de personnes déplacées aux alentours d'El Geneina, dans l'ouest du Darfour, alors qu'une opération d'enregistrement pour la distribution de nourriture commençait.

« Les premiers rapports des équipes du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indiquent que les gens faisaient la queue pour être enregistrés lorsque des bandes de jeunes hommes armés de pierres et de bâtons ont commencé à attaquer le personnel humanitaire qui supervisait l'enregistrement », a déclaré aujourd'hui le porte-parole du HCR, Ron Redmond, lors d'une conférence de presse au Palais des Nations à Genève.

Ce dernier a expliqué que l'enregistrement est effectué par le Programme alimentaire mondial (PAM), le HCR s'assurant que les personnes déplacées les plus vulnérables puissent aussi en bénéficier.

« L' HCR, le Programme alimentaire mondial, l'Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), ainsi que l'ensemble des organisations non gouvernementales (ONG) se sont retirés de la plupart des camps, notamment de Krindring I et II, d'Ardamata, de Dorti et d'Abu Zar. Certaines de nos équipes regagnent El Geneina sous escorte des forces de l'Union africaine » (carte).

« Quelques blessures légères ont été signalées, ainsi que des dommages matériels de véhicules », a déclaré le porte-parole, qui a dit attendre des informations complémentaires.

Il y a environ 60 000 à 70 000 déplacés dans les camps autour d'El Geneina. Au total, deux millions de personnes sont déplacées dans la région du Darfour.

Pour sa part, Christiane Berthiaume, du Programme alimentaire mondial, a précisé que les attaques avaient fait sept blessés.

Elle a estimé que la situation était grave et sérieuse car il y a d'importants cas de malnutrition dans les camps de déplacés.

Voir aussi le compte-rendu complet du point-presse des agences des Nations Unies à Genève.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.