FAO : une épidémie de grippe aviaire peut encore être évitée

7 juillet 2005

L'agence de l'ONU pour l'agriculture et l'alimentation annonce la mise au point d'un plan visant à réduire le risque de propagation du virus 'H5N1' de la grippe aviaire, des volailles à l'homme. Les experts internationaux de santé animale et humaine ont lancé un appel à la communauté internationale pour débloquer des fonds pour sa mise en oeuvre et conjurer le danger d'une pandémie, jugé extrêmement grave.

« La stratégie a été dressée lors d'une conférence de trois jours à Kuala Lumpur (Malaisie) à laquelle ont participé des experts de toute l'Asie, ainsi que de hauts représentants de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) », indique un communiqué de l'agence publié hier à Kuala Lumpur.

Le plan servira de base aux actions d'urgence prises par les Etats touchés et sera mis à la disposition de la communauté internationale pour aider les bailleurs de fonds à cibler les secteurs ayant besoin de l'aide la plus pressante.

La FAO rappelle que la conférence s'est déroulée dans un contexte de menace croissante du virus H5N1 de grippe aviaire qui a, jusqu'à présent, infecté 108 personnes en Asie, dont la moitié sont décédées, exacerbant les craintes de pandémie. « Le virus, ont appris les délégués, resserre son étau sur plusieurs pays asiatiques et a entraîné l'élimination de plus de 140 millions de poulets afin de circonscrire sa diffusion ».

La réunion a souligné que la situation de la grippe aviaire en Asie était d'une extrême gravité mais a jugé qu'il existait encore une possibilité de conjurer le risque de pandémie.

Les délégués ont conclu que la priorité devrait être accordée à la situation dans les petites exploitations et les fermes familiales, qui sont le théâtre de la majorité de cas humains depuis que l'épidémie de grippe aviaire s'est déclarée début 2004, indique le communiqué de la FAO.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.