UNESCO : lancement officiel d'un système d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien

30 juin 2005

Le système d'alerte aux tsunamis et d'atténuation de leurs effets dans l'océan Indien a vu officiellement le jour avec la mise en place aujourd'hui du Groupe intergouvernemental de coordination chargé de l'administrer, indique l'agence des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture.

La 23e Assemblée de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), qui était chargée de mettre en place un système d'alerte aux tsunamis et d'atténuation de leurs effets dans l'océan Indien (IOTWS), a également adopté des résolutions mettant en place des organes du même type pour la mer des Caraïbes et les régions adjacentes, ainsi que pour l'Atlantique Nord-Est, la Méditerranée et les mers adjacentes, indique un communiqué de l'UNESCO publié aujourd'hui.

Le Groupe intergouvernemental de coordination (GIC) sera chargé de coordonner les activités de l'IOTWS, d'organiser et faciliter l'échange des données en temps réel ou quasi-réel », de promouvoir la recherche sur les tsunamis, de promouvoir la mise en place et le développement de capacités nationales d'alerte aux tsunamis et d'atténuation de leurs effets, d'établir des programmes de travail pour l'IOTWS.

Il sera également chargé d'assurer la liaison et la coordination avec les autres systèmes d'alerte aux tsunamis, les autres organisations, programmes et projets de même nature.

L'IOTWS devrait être pleinement opérationnel en juillet 2006, précise l'UNESCO.

Il sera composé de réseaux sismographiques perfectionnés, de réseaux de marégraphes transmettant des données en temps réel et de capteurs de pression en eaux profondes, ainsi que de centres nationaux d'alerte aux tsunamis liés aux systèmes nationaux de gestion des catastrophes.

L'Assemblée de la COI, ajoute le communiqué, a également décidé d'établir un Groupe de travail ad hoc chargé d'élaborer un cadre pour la mise en place d'un Système mondial d'alerte rapide aux tsunamis et autres aléas liés aux océans (voir également notre dépêche du 21 juin 2005).

Le tsunami du 26 décembre dernier qui a frappé les côtes de l'Asie du Sud a fait plus de 176 000 morts dans 11 pays et quelque 50 000 disparus ainsi que des centaines de milliers de sans abri.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.