Iraq : il n'y a pas de solution militaire au conflit, affirme Kofi Annan

27 juin 2005

Le Secrétaire général a exprimé aujourd'hui son approbation à l'égard de l'annonce de la tenue de pourparlers entre insurgés iraquiens et forces américaines, estimant qu'il n'y avait pas de solution militaire au conflit et que le processus de réconciliation devait être aussi ouvert que possible.

« Je pense que tout le monde convient qu'il est essentiel que le processus en Iraq soit aussi ouvert et participatif que possible et d'essayer de réconcilier les Iraqiens », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général, lors d'un point avec la presse (en anglais) où il répondait au point de savoir s'il était bon d'ouvrir des pourparlers avec les insurgés en Iraq.

« Je pense que la réconciliation et la participation font partie du processus, et qu'il important d'y faire entrer autant de personnes que possible, car il n'y a pas de solution militaire », a affirmé Kofi Annan.

Interrogé sur le point de savoir si cela valait aussi pour les Américains, le Secrétaire général a estimé qu'il n'avait pas de problème à ce sujet.

« Je pense que c'est la bonne chose à faire », a déclaré Kofi Annan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.