Séminaire des médias sur le Moyen-Orient : Kofi Annan appelle à éviter mythes, stéréotypes et propagande haineuse

13 juin 2005

Malgré la multiplication lente mais constante d'incidents violents et à la détérioration du climat de confiance entre Palestiniens et Israéliens, nous traversons une période qui, malgré son caractère précaire, demeure porteuse d'espoir, a estimé aujourd'hui Kofi Annan, appelant les médias à éviter d'enflammer un climat déjà volatile.

« Par-delà les difficultés et la peur » il faut « tirer parti de l'esprit de coopération retrouvé et garder les yeux sur notre objectif de longue date, à savoir deux États – Israël et une Palestine souveraine, viable et d'un seul tenant – vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général dans un message transmis par le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information, Shashi Tharoor, à l'occasion du séminaire à l'intention des médias sur la question de la paix au Moyen-Orient.

Le Secrétaire général a rappelé qu'avec « l'aide de médias responsables – des médias qui évitent les mythes, les stéréotypes et la propagande haineuse », il sera possible « d'éviter d'enflammer un climat déjà volatile ».

Le Secrétaire général a rappelé les efforts de l'ONU, à travers les contacts du nouveau Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Alvaro de Soto, du Quatuor et du représentant spécial pour le désengagement de Gaza, James Wolfensohn.

« Bien entendu, dès que l'on progresse dans un processus de paix, tout semble possible. À l'inverse, lorsque le processus se bloque, on marche à reculons : les positions se durcissent, les rancœurs s'accumulent, on ne saisit pas les occasions qui se présentent, et la moindre provocation ou le plus léger malentendu risque de mettre le feu aux poudres. C'est ce qui s'est produit bien trop souvent dans le processus de paix israélo-palestinien », a déclaré Kofi Annan.

« Les populations du Moyen-Orient vont avoir bientôt à franchir un certain nombre de caps décisifs », a-t-il ajouté, réitérant sa conviction que l'aide des « partenaires régionaux et internationaux », pourrait leur permettre « de retomber dans le conflit et la confrontation ».

- Dossier Moyen-Orient du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.