Côte d'Ivoire : le Conseil de sécurité se penchera la semaine prochaine sur les massacres dans l'Ouest du pays

3 juin 2005

Après le Secrétaire général et l'ONUCI, la Haute-Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a condamné les massacres de civils dans deux villages de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, l'ambassadeur de la France, Jean-Marc de La Sablière, a indiqué aujourd'hui que le Conseil devrait consacrer mardi prochain une séance à cette question, en attendant un rapport du Secrétaire général.

Après le Secrétaire général et l'ONUCI, la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a condamné les massacres de civils dans deux villages de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, l'ambassadeur de la France, Jean-Marc de La Sablière, a indiqué aujourd'hui que le Conseil devrait consacrer mardi prochain une séance à cette question, en attendant un rapport du Secrétaire général.

« La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Louise Arbour, a vivement condamné aujourd'hui les attaques, qui ont fait plusieurs morts, menées par des groupes d'individus contre la population civile des villages de Guitrozon et Petit Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2005 », indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Louise Arbour exhorte les autorités nationales ivoiriennes à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à ces atrocités, à ouvrir des enquêtes judiciaires pour en rechercher les auteurs et les traduire en justice dans les meilleurs délais ainsi qu'à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que ces violences ne s'étendent à des groupes ethniques entiers, indique le communiqué, qui intervient au lendemain d'une condamnation similaire du Secrétaire général (voir notre dépêche du 2 juin 2005) et de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ) (voir notre dépêche du 1er juin 2005).

« La Haut Commissaire lance également un appel à tous les acteurs de la société ivoirienne, et particulièrement aux autorités religieuses et traditionnelles, afin qu'elles poursuivent leurs efforts de médiation entre les différentes composantes ethniques et communautaires de la Côte d'Ivoire ».

Dans un communiqué publié aujourd'hui à New York, Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) fait part des activités humanitaires des Nations Unies à Duékoué.

Aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, l'ambassadeur de la France, Jean-Marc de La Sablière, a précisé lors d'un point avec la presse, à l'issue du vote d'une résolution sur la Côte d'Ivoire, que le Conseil avait fait part de sa préoccupation dans ce texte (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

« Le Conseil de sécurité recevra bientôt du Secrétaire général un rapport sur ces massacres », a-t-il indiqué, précisant qu'il avait demandé au Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, de présenter dès que possible un exposé au Conseil sur la question.

Cet exposé devrait avoir lieu mardi prochain, a indiqué l'ambassadeur de La Sablière.

« Les membres du Conseil réaffirment leur soutien à l'ONUCI dans son intervention pour apaiser la situation », a-t-il conclu.

image• Retransmission du point presse du Président du Conseil de sécurité, l'ambassadeur de La Sablière [3mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.