Côte d'Ivoire : l'ONUCI condamne les tueries près de Duékoué

1 juin 2005

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire a condamné l'assassinat par des individus non identifiés, armés de machettes, de 41 civils dans la commune de Guetrozon, près de Duékoué. Elle exhorte les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour arrêter les coupables et les traduire devant les tribunaux conformément à la loi en vigueur.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Abidjan, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a « condamné énergiquement les tueries de Duékoué », qui ont fait 41 morts et 61 blessés, et qui constituent « un revers pour les efforts de réconciliation en cours depuis plus d'un mois dans cette zone et vont à contre-courant de la dynamique actuelle du processus de paix ».

« Des individus non identifiés, armés de machettes se sont introduits dans la nuit de mardi à mercredi à Guetrozon, près de Duékoué, à 500 km d'Abidjan, où ils se sont attaqués à la population, faisant au moins 41 morts et 61 blessés », explique le communiqué.

L'ONUCI a renforcé ses troupes sur le terrain par des patrouilles mobiles et statiques pour aider les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) à stabiliser la situation dans cette localité qui est placée sous leur contrôle, indique-t-il.

Elle exhorte les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour arrêter les coupables et les traduire devant les tribunaux conformément à la loi en vigueur. A cet effet, elle a dépêché sur place une équipe d'experts des droits de l'homme.

L'ONUCI appelle toutes les parties concernées à éviter de prendre des initiatives qui pourraient accroître la tension et les invite à s'investir dans la recherche d'une coexistence pacifique durable entre toutes les communautés vivant à Duékoué et dans ses environs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.