Sur le terrain, Kofi Annan rend compte du spectacle déchirant de la population du Darfour

30 mai 2005

Le Secrétaire général poursuivait samedi et dimanche son voyage au Soudan par une visite sur le terrain dans la région du Darfour, où il s'est rendu dans des camps de réfugiés. A Rumbek, capitale du Sud-Soudan, où il a rencontré John Garang, Kofi Annan a réitéré son appel à la communauté internationale à fournir des fonds le plus rapidement possible pour financer l'Accord de paix Nord-Sud.

Après avoir commencé par Khartoum, où il a rencontré le Ministre des Affaires étrangères du Soudan, Mustafa Osman Ismaïl et de hauts représentants du Gouvernement (voir notre dépêche du 27 mai 2005), Kofi Annan s'est rendu samedi au Darfour, où il a visité notamment le camp de réfugiés de Kalma, au Sud de Nyala, qui abrite près de 100.000 personnes.

Décrivant un « spectacle poignant », Kofi Annan y a entendu des témoignages de victimes d'attaques et notamment de femmes victimes de violences sexuelles

Après s'être rendu à Labado, le Secrétaire général est rentré à Khartoum où il a rencontré le Vice-Président Taha. Les discussions ont porté sur la nécessité de relancer les négociations de paix sur le Darfour, qui doivent reprendre le 10 juin à Abuja, au Nigeria.

Hier, le Secrétaire general s'est rendu au Sud-Soudan, à Rumbek, où il a rencontré John Garang, le chef du Mouvement de libération populaire du Soudan, signataire de l'Accord global de paix avec le Gouvernement soudanais.

Kofi Annan y a relancé son appel à la communauté internationale à soutenir, par un financement d'urgence, la mise en ?uvre de l'Accord de paix global pour le Soudan, soulignant que « de l'argent tout de suite valait mieux que de l'argent demain ».

image  Ecouter l’interview de Michèle Montas, qui a suivi Kofi Annan au Soudan, au micro de la radio de l'ONU (audio) image  Radio de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.