Péninsule de Bakassi : la Commission chargée de la démarcation de la frontière prête à reprendre ses travaux

16 mai 2005

Résultat concret du sommet qui a réuni les présidents du Cameroun et du Nigeria à Genève, à l'initiative de Kofi Annan, la Commission Mixte chargée de la démarcation sur le terrain de la péninsule Bakassi annonce qu'elle reprend ses travaux en vue de préparer le retrait des troupes nigérianes.

« Suite au sommet qui s'est tenu entre le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, et les Présidents Biya du Cameroun et Obasanjo du Nigéria, le 11 mai 2005 à Genève, la Commission Mixte Cameroun-Nigeria tiendra une nouvelle réunion dans les semaines à venir à Yaoundé », indique un communiqué du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest ( UNOWA selon son acronyme anglais) publié à Dakar le 14 mai (voir notre dépêche du 11 mai 2005).

La réunion de la Commission Mixte reprendra les discussions sur la poursuite du processus de délimitation de la frontière maritime, selon l'Arrêt de la Cour internationale de justice, et sur la question des populations affectées, précise l'UNOWA.

Elle se penchera sur le processus de démarcation et approuvera le rapport de son équipe technique mixte sur le travail de terrain relatif à la démarcation.

En outre, il est prévu que la Commission Mixte entame ses travaux sur un nouveau programme de retrait des troupes nigérianes de la péninsule de Bakassi, qui devra être soumis le plus rapidement possible aux deux Chefs d'Etats et au Secrétaire général des Nations Unies.

La Commission Mixte est un mécanisme mis en place par le Secrétaire général des Nations Unies le 15 novembre 2002 à la demande du Président Olusegun Obasanjo du Nigeria et du Président Paul Biya du Cameroun pour faciliter la mise en oeuvre pacifique de l'arrêt de la Cour Internationale de Justice relatif au différent frontalier entre le Cameroun et le Nigeria.

« Elle est de plus en plus perçue par les observateurs de la scène politique africaine comme une nouvelle approche de diplomatie préventive et comme un modèle nouveau de règlement pacifique des différends entre Etats », estime l'UNOWA.

- Dossier Afrique de l'Ouest du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.