Afghanistan : ouverture de l'inscription des candidats aux élections législatives

2 mai 2005

Lançant une des phases « les plus importantes » de l'élection législative du 18 septembre prochain, l'organe d'administration des élections en Afghanistan a ouvert hier l'inscription des candidats à la Chambre du peuple de l'Assemblée nationale et aux Conseils provinciaux, qui a déjà attiré de nombreux candidats, notamment des femmes.

« Le processus de nomination des candidats à la Chambre du peuple de l'Assemblée nationale afghane, la Wolesi Jirga, et aux Conseils provinciaux a commencé », a annoncé hier le porte parole international de l'Organe mixte d'administration des élections (JEMB, selon l'acronyme anglais), Bronwyn Curran, lors d'un point avec la presse de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), à Kaboul.

« Tous nos bureaux ont ouvert hier dans chaque capitale de province » et « des centaines de personnes s'y sont rendus pour prendre des informations sur les candidatures », a-t-il précisé.

« Le premier jour, 26 personnes dont six femmes se sont portées candidates aux élections à la Wolesi Jirga et cinq personnes se sont inscrites pour les élections aux Conseils provinciaux », a déclaré Bronwyn Curran.

« Le JEMB est très satisfait de l'intérêt déjà porté aux élections », ce processus étant « une des phases les plus importantes dans la préparation des élections du 18 septembre prochain ».

Le porte-parole a précisé que les candidats doivent rassembler 300 signatures pour l'élection à la Wolesi Jirga et 200 signatures pour l'élection aux Conseils provinciaux, la date butoir étant fixée au 19 mai.

Le porte-parole du JEMB a rappelé que l'ouverture de ce processus intervenait au lendemain de l'adoption d'une nouvelle loi électorale adoptée par décret présidentiel et de la répartition des sièges entre la Wolesi Jirga et les Conseils provinciaux.

La Wolesi Jirga comporte 250 candidats élus directement à la proportionnelle. La Constitution adoptée en 2004 prévoit qu'au moins 64 délégués - deux dans chaque province - doivent être des femmes.

Les Conseils provinciaux auront notamment la tâche de nommer, avec les Conseils de district, les deux tiers des membres de la Meshrano Jirga, le Conseil des anciens, composée de dignitaires et d'experts. Le Président de l'Afghanistan a le pouvoir de nommer le tiers restant.

- Dossier Afghanistan du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.