Darfour : une aide d'urgence permet au PAM de ne pas réduire les rations pour mai

27 avril 2005

Une réaction rapide des donateurs a permis au Programme alimentaire de l'ONU de ne pas procéder à des coupures sur les rations qui doivent nourrir deux millions de personnes en mai, dans la région du Darfour, à l'Ouest du Soudan, mais l'agence prévient que la saison des pluies approchante rendra la situation encore plus difficile. Il manque à l'agence 40% des fonds demandés.

« Le Programme alimentaire de l'ONU a annoncé aujourd'hui que grâce à une réaction rapide des donateurs, l'agence ne serait pas forcée de procéder à des coupures sur les rations qui doivent nourrir deux millions de personnes en mai, dans la région du Darfour, dans l'Ouest du Soudan », indique un communiqué publié hier.

En raison d'un grave déficit dans les contributions, le Programme alimentaire mondial (PAM) avait annoncé qu'il serait forcé de diminué de moitié les rations non-céréalières quotidiennes pour le Darfour.

Une aide d'urgence de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a permis de modifier ce plan, après qu'USAID ait redirigé vers le Soudan 14.000 tonnes de rations non céréalières déjà en mer.

« Nous apprécions grandement les efforts urgents réalisés par les Etats-Unis en cette période critique », a déclaré Ramiro Lopes da Silva, le représentant du PAM pour le Soudan.

Mais ce dernier a alerté sur le fait que l'opération d'urgence au Darfour restait gravement sous financée.

Sur les 467 millions de dollars nécessaires au PAM, 281 millions ont été reçus seulement, ce qui représente un déficit de 40%.

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS selon son acronyme anglais) a prévenu aujourd'hui que la saisie des pluies approchante entraverait son propre déploiement entamé aujourd'hui (voir notre dépêche du 27 avril 2005) ainsi qu'au plan humanitaire.

Le PAM précise ainsi que la saison des pluies coïncide avec les pics de famine, notamment en raison des difficultés d'accès du fait des routes inondées et de ce que de nombreux Soudanais déplacés n'ont pas été en mesure de cultiver leurs terres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.