Le HCR commence le rapatriement de 60.000 réfugiés de la République du Congo vers la région Equateur de la RDC

26 avril 2005

Demain commence un « périlleux voyage » pour le rapatriement de près de 60.000 réfugiés de la région de l'Equateur, en République démocratique du Congo, installés depuis six ans dans la République du Congo voisine, indique l'agence de l'ONU pour les réfugiés qui indique qu'il s'agit d'un des programmes les « plus importants jamais entrepris » dans ce domaine.

« Demain, l'UNHCR doit commencer la première étape de l'un des programmes de rapatriement volontaire de réfugiés les plus importants jamais entrepris dans le monde et des plus difficiles sur le plan logistique, et ce pour ramener chez eux quelque 58 000 réfugiés originaires de la province de l'Equateur en République démocratique du Congo, vivant en République du Congo depuis six ans », a déclaré la porte-parole de l'agence, Jennifer Pagonis lors de la conférence de presse à au Palais des Nations à Genève.

« Le périlleux voyage de retour implique la traversée de forêts tropicales denses, de nombreux cours d'eau et de routes extrêmement dangereuses », précise l'agence qui ajoute que « quelque 8000 réfugiés se sont déjà inscrits pour le rapatriement et l'UNHCR espère en aider près de 24 000 autres en République du Congo à rentrer chez eux volontairement à la fin de cette année ».

« Les défis logistiques de cette opération commencent en République du Congo où beaucoup de réfugiés voulant rentrer chez eux vivent dans des sites le long de la rivière Oubangui, accessibles seulement par bateau. Des embarcations en bois, fabriquées sur place, iront chercher les réfugiés dans les sites près de la rivière avant d'entreprendre un voyage de 4 à 6 heures depuis la rivière Oubangui vers Libenge ».

« Ils recevront aussi une aide à la réinstallation sous forme d'outils pour construire des habitations, de nourriture, de kits de cuisine, de moustiquaires et de bâches. A partir de Libenge, des camions transporteront les rapatriés dans leurs régions d'origine. Dans certains cas, la dernière partie du voyage devra se faire à pied, car les routes ne sont pas praticables ».

Le HCR explique que l'Equateur est la seule province de RDC où il permet le retour des réfugiés à l'heure actuelle. « La situation y est relativement stable depuis ces deux dernières années, et beaucoup de réfugiés ont exprimé le souhait de rentrer chez eux ».

« Nous avons déjà aidé, depuis 2004, quelque 2000 réfugiés à y retourner depuis la République centrafricaine. L'opération de rapatriement depuis la République du Congo devrait se poursuivre jusqu'en 2007 », a précisé Jennifer Pagonis qui a ajouté que l'aide du HCR se poursuivrait une fois les réfugiés rentrés chez eux.

Le HCR a, pour cette année, lancé un appel de fonds de 15,6 millions de dollars pour le programme. Les fonds doivent aider au rapatriement vers la province de l'Equateur et bénéficier aussi aux réfugiés qui sont rentrés chez eux par leurs propres moyens au Sud-Kivu.

L'agence de l'ONU a pour l'instant reçu environ 5,5 millions de dollars, soit 35% du total des fonds nécessaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.