Conférence d'Oslo : 4,5 milliards de dollars promis pour la reconstruction du Sud-Soudan

12 avril 2005

Après le lancement hier à Oslo d'un appel de fonds d'un montant de 2,6 milliards de dollars pour la reconstruction du Sud-Soudan, les promesses de dons s'élevent aujourd'hui à 4,5 milliards de dollars. Le Secrétaire général espère que ces promesses se transformeront en argent liquide et que les dons couvriront le Soudan dans son ensemble, y compris la région du Darfour.

Les participants de la Conférence d'Oslo réunis pour aider à la reconstruction du Sud-Soudan, après l'accord de paix signé en janvier dernier, ont fait des promesses de dons d'un montant de 4,5 milliards de dollars pour une durée de deux ans, a indiqué aujourd'hui le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA).

L'Accord de paix signé le 9 janvier dernier entre le gouvernement soudanais et les ex-rebelles séparatistes du Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan (SPLM/A) a mis fin à 21 ans de conflit et ouvert une période dont le Secrétaire général a espéré qu'elle sera consacrée à la reconstruction et à la réconciliation.

Dans un discours prononcé hier à l'ouverture de la Conférence d'Oslo, le Secrétaire général avait lancé un appel de fonds de 2,6 milliards de dollars pour financer les deux premières années de reconstruction du pays et pour ainsi soutenir le fragile processus de paix (voir notre dépêche du 11 avril 2005).

La communauté internationale était appelée à fournir 2,6 des 7,8 milliards de dollars jugés nécessaires d'ici à fin 2007, le reste devant être financé par le pays lui-même grâce à ses revenus pétroliers.

Dans son discours, Kofi Annan avait aussi demandé l'aide du Gouvernement et des ex-rebelles du Sud pour parvenir à un règlement politique au Darfour.

Aujourd'hui, lors d'une rencontre avec la presse dans la capitale norvégienne, le Secrétaire général a réitéré sa préoccupation face à la situation au Darfour. « Nous ne pourrons pas avoir la paix au Soudan, si nous ne sommes pas capables de gérer la situation au Darfour », a déclaré Kofi Annan à la presse.

Il a aussi espéré que les promesses de dons couvriraient le pays dans son ensemble, le Sud-Soudan et la province du Darfour.

« Les promesses de dons, c'est bien, mais l'argent liquide, c'est mieux », a rappelé par ailleurs le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.