Les Envoyés du Secrétaire général pour la réforme de l'ONU optimistes quant à leur mission

6 avril 2005

Deux des quatre Envoyés de l'ONU pour le Sommet sur la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire, chargés de promouvoir les recommandations du Secrétaire général pour une réforme du système de sécurité internationale et une réforme de l'Organisation des Nations Unies, ont présenté aujourd'hui à l'ONU le contexte de leur mission, alors que l'Assemblée générale entamait un débat sur la question.

Convaincu, comme le Secrétaire général, que nous arrivons à un moment décisif pour répondre aux nouvelles menaces et entamer la réforme de l'ONU, « nous verrons que des décisions concrètes seront prises au mois de septembre », a déclaré aujourd'hui Ali Alatas, ancien ministre des affaires étrangères de l'Indonésie, nommé Envoyé pour le Sommet sur la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire qui aura lieu à New York du 14 au 16 septembre prochain, lors d'une conférence de presse donnée au Siège de l'ONU en présence de Mark Malloch Brown, Chef de Cabinet du Secrétaire général.

Le 4 avril dernier, le Secrétaire général avait nommé, outre Ali Alatas, trois autres éminents dirigeants comme Envoyés pour le sommet sur la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire : Dermot Ahern, Ministre des affaires étrangères de l'Irlande, Joaquin Chissano, ancien Président du Mozambique et Ernesto Zedillo, ancien Président du Mexique.

Promouvoir les recommandations proposées par le Secrétaire dans un rapport intitulé « Dans une liberté plus grande: vers le développement, la sécurité et les droits de l'homme pour tous » et publié le 20 mars dernier, constitue jusqu'au Sommet de New York la principale tâche de ces quatre éminents dirigeants.

À cette fin, ils voyageront à travers le monde pour mobiliser les dirigeants politiques, les représentants de la société civile, les universités et les médias.

« A la fin du mois d'avril, tous les chefs d'Etat et de gouvernement d'Asie et d'Afrique seront réunis à Jakarta pour célébrer les 50 ans de la Conférence de Bandung. C'est une opportunité pour le Secrétaire général et moi-même de convaincre ces dirigeants », a expliqué Ali Alatas lors de la conférence de presse.

Dans son rapport, le Secrétaire général a souligné une vision audacieuse des mesures que doit prendre la communauté internationale pour relever les défis du 21e siècle.

Il a présenté aux dirigeants du monde un programme d'action susceptible de faire avancer, de manière décisive, le monde vers les objectifs importants que sont la réduction de moitié de la pauvreté dans les 10 prochaines années, l'atténuation de la menace de la guerre, du terrorisme et des armes mortelle ainsi que la promotion universelle de la dignité humaine.

Il a aussi appelé aux réformes les plus radicales des Nations Unies maintenant qu'elles sont arrivées à la 60e année de leur histoire (voir nos dépêches des 20 et 21 mars 2005).

Le débat sur le rapport du Secrétaire général a commencé aujourd'hui par des consultations informelles entre les Etats Membres dans le Hall de l'Assemblée générale. Alors que l'Union européenne a réaffirmé la nécessité de réaliser les objectifs du Millénaire, la Chine entend donner la priorité aux pays en développement pour l'élargissement du Conseil de sécurité (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

image• Retransmission de la conférence de presse[52mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.