L'ONU rend hommage à l'action du Pape Jean Paul II en faveur de la mission des Nations Unies

4 avril 2005

Le Secrétaire général s'est déclaré profondément attristé par la mort du Pape Jean Paul II, en qui il a salué un défenseur de la paix, du dialogue entre les confessions et un moteur du rôle critique au sein de l'Eglise.

« J'ai été profondément attristé par la mort du Pape Jean Paul II. Outre son rôle de guide spirituel de plus d'un milliard d'hommes, de femmes et d'enfants, c'était un défenseur sans relâche de la paix, un véritable pionnier du dialogue entre les confessions, et une force vive de l'évaluation critique menée par l'Eglise elle-même », a déclaré le Secrétaire général dans un message transmis le 2 avril par son porte-parole.

Kofi Annan souligne son engagement « à faire en sorte que l'ONU devienne, comme il l'a dit lors de son allocution devant l'Assemblée générale en 1995, « un centre moral où toutes les nations du monde se sentiraient chez elles et pourraient développer une conscience commune de faire partir d'une 'famille de nations' ».

Le Secrétaire général a présenté ses condoléances « aux Catholiques et aux personnes de par le monde qui ont été touchés par sa vie de prière et de dévouement à la non-violence et à la paix ».

Kofi Annan se rendra jeudi à Rome pour assister aux obsèques de Jean Paul II, qui auront lieu vendredi 8 avril.

Jean Ping, le Président de l'Assemblée générale, a salué sa contribution considérable aux valeurs des Nations Unies. « On se souviendra de lui comme d'un homme de grand courage et d'humilité, ainsi qu'un serviteur de la paix et de la justice », a-t-il souligné.

Le Conseil de sécurité a observé une minute de silence à la mémoire du Pape.

Pour leur part, les agences de l'ONU ont aussi rendu hommage au rôle du Pape dans le domaine humanitaire.

Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), James Morris, a salué sa compassion, saluée également par la directrice du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Carol Bellamy.

Le directeur de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture ( UNESCO ), Koïchiro Matsuura, a rendu hommage à un «guide spirituel [qui] a mis son énergie peu commune, ses talents d'orateur et son charisme au service de la paix et du dialogue inter-religieux».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.