Le HCR déplore la mort de plus d'une centaine d'émigrants clandestins dans le Golfe d'Aden

10 mars 2005

Plus d'une centaine d'Ethiopiens et de Somaliens ont trouvé la mort, au cours des huit derniers jours, en tentant de gagner les côtes du Yémen à bord d'embarcations clandestines, a annoncé jeudi l'agence des Nations Unies pour les réfugiés qui appelle la communauté internationale à concerter ses efforts pour lutter contre le trafic d'êtres humains et s'attaquer aux racines du problème.

Plus d'une centaine d'Ethiopiens et de Somaliens ont trouvé la mort, au cours des huit derniers jours, en tentant de gagner les côtes du Yémen à bord d'embarcations clandestines, a annoncé jeudi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), dans un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

« Six bateaux sont partis de Bossasso, au nord-est de la Somalie, en direction du Yémen et l'un d'entre eux, transportant 93 passagers, dont des femmes et des enfants, a coulé le 3 mars dernier dans le Golfe d'Aden », indique le communiqué. « Les témoins des cinq autres bateaux ont raconté que les quatre membres de l'équipage ont été secouru mais que les passagers – des Somaliens et des Ethiopiens ont été abandonnés », précise le HCR.

Le 7 mars, l'équipage d'une autre embarcation clandestine a contraint ses 85 passagers à se jeter dans la mer, à bonne distance de la côte. 18 personnes se seraient noyées. Les autorités yéménites ont repêché sept corps tandis que 67 rescapés ont réussi à atteindre le littoral.

D'après les survivants, environ 1 500 personnes vont tenter d'entrer clandestinement au Yémen depuis Bossasso dans les jours à venir.

Chaque année, des milliers de Somaliens et d'Ethiopiens tentent leur chance en faisant appel à des passeurs pour gagner le Yémen, d'où beaucoup espèrent par la suite atteindre l'Europe. Ils fuient la pauvreté et, dans le cas de la Somalie, l'insécurité, rappelle le communiqué.

Quelque 47 000 Somaliens sont enregistrés par le HCR au Yémen. Les autorités estiment que des centaines de milliers d'autres sont dans le pays.

Le HCR appelle la communauté internationale à concerter ses efforts pour lutter contre le trafic d'êtres humains et s'attaquer aux racines du problème et des raisons qui poussent des personnes à accomplir de tels actes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.