Kofi Annan salue le départ volontaire du Premier ministre Haradinaj

9 mars 2005

Le Secrétaire général a salué aujourd'hui la démission du Premier Ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, qui s'est rendu volontairement au Tribunal de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie, à la suite de son inculpation pour crimes de guerre, appelant le Kosovo à poursuivre son chemin de manière pacifique.

Le Secrétaire général a salué aujourd'hui la démission du Premier Ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, qui s'est rendu volontairement au Tribunal de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie, à la suite de son inculpation pour crimes de guerre.

« Le Secrétaire général se félicite que l'ex-Premier Ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, ait fait preuve d'un esprit de coopération avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie en démissionnant de ses fonctions et en se rendant volontairement au Tribunal », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Faisant écho à l'appel au calme lancé hier par son Représentant spécial pour le Kosovo, Søren Jessen-Petersen (voir notre dépêche du 8 mars 2005), Kofi Annan se félicite également de ce que « les représentants des Institutions provisoires du Kosovo, ainsi que les dirigeants politiques et le peuple du Kosovo aient réagi à cette démission de manière démocratique et pacifique ».

Le Secrétaire général a par ailleurs exprimé le souhait que le Kosovo poursuive « sans délai les efforts dans la mise en œuvre des normes, à la lumière de l'évaluation générale envisagée » et que des mesures soient prises pour « initier les pourparlers sur le futur statut du Kosovo ».

Ramush Haradinaj a donné sa démission, selon les informations parues dans la presse, à la suite de la décision du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie ( TPIY ) de l'inculper pour crimes de guerre, dans le cadre de ses activités en tant que commandant en chef de l'UCK, le parti indépendantiste du Kosovo, sur le territoire de la Metohija.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.