Attentat en Iraq : condamnation du Secrétaire général

28 février 2005

Le Secrétaire général a condamné l'attentat intervenu aujourd'hui en Iraq, à Hillah, estimant que cet acte de violence gratuit, dont le peuple iraquien est la « première cible », ne vise qu'à compromettre l'avenir pacifique et démocratique du pays.

« Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes possibles l'effroyable attentat à la voiture piégée qui a eu lieu aujourd'hui à Hillah », en Iraq (carte) et « qui aurait provoqué la mort de 110 civils, volontaires de la police et de la Garde nationale, et blessé au moins 130 autres personnes », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole, dans lequel il présente ses sincères condoléances aux victimes.

« La répétition de ces actes de violence gratuits, dont le peuple iraquien est devenu la première cible, ne cherche qu'à compromettre les perspectives d'un Iraq pacifique, démocratique et prospère » a déploré Kofi Annan.

Dans son message, le Secrétaire général appelle « tous les Iraquiens à s'abstenir de tout acte de violence, à mettre de côté leurs différences et à travailler ensemble dans un esprit de réconciliation nationale. »

« Au bout du compte, les fondations du nouvel Iraq ne pourront être posées qu'avec des moyens pacifiques, fondés sur le dialogue, la compréhension mutuelle et le compromis », estime par ailleurs le Secrétaire général.

- Dossier Iraq du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.