Liban : le chef de la mission d'enquête sur l'attentat de Beyrouth commence son enquête

25 février 2005

Le chef de la mission d'enquête sur l'attentat de Beyrouth qui a coûté la vie à l'ex-Premier Ministre Rafic Hariri, demandée au Secrétaire général par le Conseil de sécurité, est arrivé au Liban où il s'est entretenu avec les ministres de l'Intérieur et de la Justice.

Le chef de la mission d'enquête sur l'attentat de Beyrouth qui a coûté la vie à l'ex-Premier Ministre Rafic Hariri, demandée au Secrétaire général par le Conseil de sécurité, est arrivé au Liban où il s'est entretenu avec les ministres de l'Intérieur et de la Justice.

Après s'être entretenu avec le ministre de l'Intérieur libanais, Suleiman Franjieh, Peter FitzGerald a discuté, avec le ministre de la Justice, Adnan Addoum et le juge libanais chargé de l'enquête ainsi qu'avec le Procureur général, de la coopération de son équipe avec les autorités libanaises.

M. FitzGerald a ensuite présenté ses condoléances aux fils de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, Bahaa et Saad.

« Nous apprécions l'engagement du Président Lahoud de coopérer avec la Mission », a déclaré le chef de la mission d'enquête lors d'une conférence de presse, où il était accompagné de ses collègues de la « Garda Siochana », la force de police nationale irlandaise, le Commissaire divisionnaire et chef du Bureau national d'investigation criminelle, Martin Donnellan et du Commissaire Patrick Leahy.

Il a dit comprendre « pleinement la gravité de la tâche » et le « grand intérêt porté par le Liban à ces travaux », et a assuré que son équipe travaillerait « avec une impartialité et un professionnalisme absolus ».

Dans une déclaration présidentielle du 15 février dernier, le Conseil de sécurité avait demandé au Secrétaire général, « d'urgence », une enquête sur l'attentat (voir notre dépêche du 15 février 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.