Les Nations Unies au secours du Costa Rica dévasté par des inondations

Les Nations Unies au secours du Costa Rica dévasté par des inondations

Après les pluies diluviennes qui ont causé de graves inondations sur la côte est du Costa Rica, les agences des Nations Unies ont décidé d'entreprendre une visite de deux jours sur le terrain pour procéder à l'évaluation des dommages et des besoins.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) entreprennent aujourd'hui et demain une visite à Talamanca, sur la côte caraïbe du Costa Rica, pour procéder à l'évaluation des dommages causés par les récentes inondations et des besoins à satisfaire pour venir en aide à la population, indique un communiqué du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) publié aujourd'hui.

Les fortes pluies qui ont démarré le 7 janvier dernier ont affecté toute la côte caraïbe du Costa Rica ainsi que le nord du pays et provoqué des inondations dans 11 cantons.

Au 11 janvier, plus de 6 000 personnes avaient été évacuées et au 18 janvier, 2 143 personnes demeuraient toujours dans des abris temporaires.

Les infrastructures de toute la région – maisons, aqueducs, systèmes d'évacuation des eaux, écoles, cliniques, routes, ponts et digues- ont été très endommagées.

Talamanca qui compte 29 300 habitants est la commune la plus touchée. 1 907 habitants de Talamanca continuent de loger dans 19 abris temporaires. Et selon les autorités locales, après la destruction des cliniques et des hôpitaux de la région, le secteur de la santé a besoin d'aide.

Le Gouvernement du Costa Rica a déclaré l'état d'urgence le 11 janvier. Le 19 janvier, l'équipe des Nations Unies pour la gestion des catastrophes (UNDMT) s'est entretenue avec les autorités costaricaines pour discuter des conséquences de la catastrophe, des dommages et des besoins et pour coordonner l'aide humanitaire.