L'élection du président palestinien, prélude à une relance du processus de paix, selon Kofi Annan

10 janvier 2005

Le Secrétaire général de l'ONU s'est félicité aujourd'hui de l'élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne, saluant des élections pacifiques, crédibles et très bien organisées et exprimant l'espoir qu'elles ouvrent de nouvelles perspectives de paix.

« Le Secrétaire général se félicite de la tenue l'élection présidentielle palestinienne, qui constitue une étape significative d'une transition démocratique historique dans le territoire palestinien occupé », a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général dans un message transmis par son porte-parole.

Kofi Annan se déclare « particulièrement satisfait des informations concernant le déroulement de l'élection dans une atmosphère compétitive au niveau politique mais pacifique ».

Dans son message, le Secrétaire général félicite « le Président Mahmoud Abbas », représentant du peuple palestinien, ainsi que la Commission électorale centrale palestinienne pour avoir organisé des « élections crédibles » dans des « circonstances difficiles ».

Estimant que « l'engagement du peuple palestinien envers la démocratie et ses institutions » constituait un appui solide pour le Président Abbas, le Secrétaire général s'est félicité de travailler bientôt avec « le nouveau Président de l'Autorité palestinienne » à la mise en oeuvre de la Feuille de route et à la création d'un Etat palestinien indépendant et viable ».

L'ONU a apporté son aide au processus électoral en formant et encadrant les membres de la Commission électorale ainsi que les observateurs internationaux, pour cette élection présidentielle organisée après le décès de Yasser Arafat.

Dans un entretien donné hier au Sri Lanka où il se rendait auprès des victimes du tsunami, Kofi Annan s'est déclaré « très impressionné par la façon dont les Palestiniens avaient géré le processus de transition après la mort du Président Arafat [le 11 novembre 2004] », ajoutant qu'il s'agissait là peut-être « de l'élection la mieux préparée dans laquelle nous ayons été impliqués », puisque l'ONU y travaille depuis près d'un an.

Le nouveau leader « aura besoin non seulement de la coopération de son peuple mais aussi du soutien de la communauté internationale, qui doit les aider à assurer le soutien financier de leur Etat et les aider à réformer et à garantir la viabilité économique » de cet Etat, a déclaré le Secrétaire général.

« Je pense que cela ouvre de nouvelles perspectives de pourparlers de paix », a-t-il estimé, rappelant « l'évolution positive du côté israélien, avec le retrait attendu de Gaza ».

« Je pense qu'Abu Mazen [le pseudonyme de Mahmoud Abbas au sein de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP)] et le Premier Ministre israélien Ariel Sharon se connaissent et j'espère qu'ils seront capables de travailler avec leur population et la communauté internationale pour réactiver le processus de paix », a conclu Kofi Annan.

- Dossier Moyen-Orient du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.