Le Conseil de sécurité appelle à juger les crimes commis contre les Koweïtiens sous Saddam Hussein

15 décembre 2004

Le Conseil de sécurité salue « l'attitude positive » du nouveau Gouvernement iraquien envers le Koweït, a affirmé aujourd'hui son Président, l'ambassadeur de l'Algérie, dans une déclaration approuvant le dernier rapport du Secrétaire général qui faisait état des premières restitutions au Koweït.

« Les membres du Conseil de sécurité ont souscrit aux vues exprimées par le Secrétaire général dans son rapport » sur le rapatriement ou le retour de tous les nationaux du Koweït et d'États

tiers et la restitution des biens koweïtiens par l'Iraq, a déclaré aujourd'hui, en sa qualité de Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, l'ambassadeur Abdallah Baali, de l'Algérie

(voir notre dépêche du 13 décembre 2004).

Le Conseil de sécurité a « fermement condamné l'exécution de Koweïtiens et de nationaux de pays tiers commis par le précédent régime iraquien en violation des droits de l'homme et du droit humanitaire international » et reconnu « que les auteurs de ces crimes atroces devraient être traduits en justice », précise la Déclaration présidentielle.

Les membres du Conseil se sont par ailleurs « félicités de la déclaration que le Ministre iraquien des droits de l'homme, M. Bahtiar Amin […] dans laquelle il a réaffirmé que l'Iraq était résolu à collaborer avec toutes les parties concernées pour tirer au clair le sort de tous les disparus, quelle que soit leur nationalité ».

Ils ont aussi salué « l'attitude positive adoptée par le Gouvernement intérimaire de l'Iraq » pour aider l'ambassadeur Vorontsov, Coordonnateur de l'ONU, ainsi que « de la récente restitution de biens koweïtiens, en novembre 2004 », a déclaré l'ambassadeur Baali.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.