Darfour : l'ONU condamne l'assassinat de deux employés de l'ONG « Save the Children »

Darfour : l'ONU condamne l'assassinat de deux employés de l'ONG « Save the Children »

media:entermedia_image:a58d0d91-b52f-4c00-a221-45feea2e681d
L'Envoyé de l'ONU pour le Soudan a condamné aujourd'hui le meurtre de deux employés locaux de l'Organisation non gouvernementale britannique « Save the Children » et appelé les parties à respecter les principes du droit humanitaire, alors que son adjoint entamait des pourparlers au Ouest-Darfour sur la protection des civils ainsi que celle du personnel humanitaire.

L'Envoyé de l'ONU pour le Soudan a condamné aujourd'hui le meurtre de deux employés locaux de l'organisation non gouvernementale britannique « Save the Children » et appelé les parties à respecter les principes du droit humanitaire, alors que son adjoint entamait des pourparlers au Ouest-Darfour sur la protection des civils ainsi que celle du personnel humanitaire.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, a déploré la mort de deux employés locaux de l'Organisation non gouvernementale(ONG) « Save the children » (Sauver les enfants) qui ont été tués ce week-end dans le Sud Darfour alors qu'ils voyageaient dans un convoi dans un secteur où l'ONG gère un centre d'alimentation et une clinique, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse au Siège de l'ONU à New York.

« Cet acte sauvage doit être condamné dans les termes les plus forts », a affirmé Jan Pronk qui a appelé « toutes les parties à respecter les principes du droit et de l'action humanitaire d'autant plus que le personnel humanitaire est neutre et impartial », a rapporté le porte-parole.

« Le Représentant du Secrétaire général a rappelé au Gouvernement du Soudan son devoir de protéger le personnel humanitaire dans le pays », a ajouté Fred Eckhard.

Jan Pronk qui est arrivé à New York donnera demain mardi une conférence de presse au Siège de l'ONU, a annoncé le porte-parole rappelant que sur le terrain, le Représentant du Secrétaire général adjoint, Manuel Aranda da Silva, avait entamé des pourparlers à El Geneina, au Ouest-Darfour (carte) sur l'amélioration de la protection des populations civiles ainsi que celle du personnel humanitaire.