Cambodge : l'ONU financera le tribunal pour juger les Khmers Rouges

Cambodge : l'ONU financera le tribunal pour juger les Khmers Rouges

media:entermedia_image:c85f7294-dd06-49c9-8d62-8f6e1d3839f4
La délégation de l'ONU arrivée mercredi dernier à Phnom Penh s'est entendue aujourd'hui avec le Gouvernement du Cambodge sur la somme de 56 millions de dollars pour le budget des tribunaux qui seront chargés de juger les Khmers Rouges, accusés d'avoir tué des centaines de milliers de civils au cours des années 70.

« L'ONU et le gouvernement du Cambodge se sont mis d'accord sur un budget de 56 millions de dollars pour le fonctionnement des Chambres extraordinaires qui seront chargées de juger les personnes qui ont commis des crimes sous le régime des Khmers Rouges, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard », lors de son point quotidien avec la presse au Siège de l'ONU à New York.

« Ils se sont également entendus sur la localisation et l'infrastructure des tribunaux », a précisé le porte-parole.

L'équipe de l'ONU composée de six personnes et conduite par Mohammed Said va maintenant rentrer à New York pour rendre compte des négociations qui ont eu lieu dans la capitale cambodgienne, a ajouté Fred Eckhard.

En mai 2003, l'Assemblée générale avait autorisé l'ONU à aider le Cambodge à mettre en place des tribunaux afin de « poursuivre les plus responsables des crimes et des violations graves des lois cambodgiennes et internationales commis entre le 17 avril 1975 et le 6 juin 1979 ».

Selon un Accord ONU/Cambodge, le gouvernement cambodgien était tenu de créer des « chambres extraordinaires chargées de juger les crimes pendant la période du Kampuchea démocratique ». Ce qui est chose faite depuis le 3 décembre dernier (voir notre dépêche).

De son côté, l'ONU a pour obligation de trouver les financements « volontaires » pour le fonctionnement des tribunaux et pour une durée minimum de trois ans. A cet égard, le Secrétaire général avait rappelé mercredi dernier que l'Accord sur les tribunaux cambodgiens n'entrerait en vigueur que lorsque des fonds suffisants pour un fonctionnement d'une durée d'un an auront été trouvés.