Première réunion depuis un an entre officiels israéliens et palestiniens

Première réunion depuis un an entre officiels israéliens et palestiniens

Terje Roed-Larsen
Pour la première fois depuis un an, Israéliens et Palestiniens se sont assis à la même table pour échanger leurs vues lors d'une réunion du Comité de liaison spécial qui s'est tenue à Oslo et au cours de laquelle l'ONU a demandé à Israël de faciliter la liberté de mouvement des Palestiniens et à la Palestine d'accélérer les réformes politiques en cours.

Pour la première fois depuis un an, Israéliens et Palestiniens se sont assis à la même table pour échanger leurs vues lors d'une réunion du Comité de liaison spécial qui s'est tenue à Oslo aujourd'hui et au cours de laquelle l'ONU a demandé à Israël de faciliter la liberté de mouvement des Palestiniens et à la Palestine d'accélérer les réformes politiques en cours.

L'Envoyé de l'ONU au Moyen-Orient, Terje Roed Larsen, a participé aujourd'hui à Oslo à une réunion du Comité de liaison spécial qui rassemble des représentants palestiniens et israéliens, les pays donateurs et les Nations Unies, notamment la Banque mondiale et le FMI, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse au Siège de l'ONU à New York.

« C'est la première fois, depuis presque un an, que de hauts représentants Israéliens et Palestiniens s'assoient face à face et échangent leurs points de vue » a fait remarquer le porte-parole.

« La réunion s'est déroulée, selon ses participants, dans un esprit positif de coopération alors que les récents événements sur le terrain offrent de nouvelles opportunités », a rapporté Fred Eckhard.

« Lors de cette réunion, les pays donateurs et les Nations Unies ont exhorté Israël à lever la fermeture des territoires palestiniens afin d'augmenter la liberté de mouvement et d'améliorer la situation humanitaire des Palestiniens », a déclaré le porte-parole.

« Ils ont aussi demandé aux Palestiniens de redoubler d'efforts dans mise en place de leurs réformes et, plus particulièrement, dans le domaine judiciaire et sécuritaire », a-t-il précisé.

Concernant la situation au Proche-Orient, le Représentant personnel du Secrétaire général pour le Sud Liban, Staffan de Mistura, avait exprimé, lundi 6 décembre, sa profonde préoccupation face aux nombreuses violations de la ligne Bleue par l'aviation israélienne dans la journée de dimanche, avait indiqué Fred Eckhard précisant qu'un total de 14 vols avait été enregistrés.

Staffan de Mistura avait réitéré à cette occasion « l'appel des Nations Unies à Israël pour que les violations cessent » et rappelé à toutes les parties concernées « qu'une violation ne peut en justifier une autre ».

Par ailleurs, le dernier rapport du Secrétaire général sur les activités de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD) des forces israélienne et syrienne des Hauteurs du Golan, rendu public hier, note que « la situation dans le secteur Israël-Syrie est d'une manière générale restée calme » mais que « la situation au Proche-Orient est très tendue et le restera probablement tant que l'on ne sera pas parvenu à un règlement global portant sur tous les aspects du problème du Moyen-Orient ».

Dans ce contexte, le Secrétaire général a recommandé que le mandat de la FNUOD soit prorogé de 6 mois, soit jusqu'au 30 juin 2005.