La FAO prépare la prochaine récolte au Darfour

2 décembre 2004

L'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture annonce une aide aux ménages les plus pauvres du Darfour, dans l'ouest du Soudan, afin de préparer la prochaine récolte par la fourniture de semences, d'outils agricoles et de soins vétérinaires aux ânes, principal animal de bât, pour réduire la dépendance à l'assistance internationale.

« L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture va fournir des semences de légumineuses et des outils horticoles à 35 000 ménages parmi les plus pauvres et les plus vulnérables du Darfour », indique un communiqué de l'agence publié aujourd'hui, qui précise que cette aide leur permettra de sauver la prochaine récolte dans une « région éprouvée par des conflits armés et des déplacements de population ».

La FAO a alloué pour le Darfour 390 000 dollars pour la fourniture de 9 tonnes de semences maraîchères, plus de 35 000 outils horticoles, des services vétérinaires et une assistance technique dispensée par des agronomes, précise le communiqué.

La saison céréalière est déjà terminée au Darfour et elle ne peut donc plus bénéficier d'une aide agricole. Par conséquent, la FAO a décidé de concentrer son action sur la production maraîchère et la préservation du cheptel.

« Nous ciblons les agriculteurs pauvres qui ne peuvent acheter des semences ou qui ont perdu leurs réserves de grains à cause du conflit. Les semences de la FAO permettront aux familles de cultiver des légumes et d'améliorer ainsi leur régime alimentaire tout en disposant de produits qu'elles pourraient vendre sur le marché local », souligne Sara McHattie, coordinatrice de l'aide d'urgence de la FAO au Nord-Darfour.

La FAO estime que les semences distribuées devraient permettre à chaque ménage de produire des légumes pour une valeur d'au moins 300 dollars.

Par ailleurs, l'agence de l'ONU aidera aussi plus de 5 000 familles déplacées à sauver un de leur principal capital au travers de la fourniture de services vétérinaires et de vaccination pour quelque 12 000 ânes, « animaux de bât indispensables », qui représentent souvent le seul moyen de transport pour atteindre un point d'eau ou un marché et qui ont permis, tout au long de l'année 2003, de sauver des milliers de vies en transportant les familles et leurs biens loin des villages attaqués.

La FAO, qui a reçu jusqu'ici environ 2,9 millions de dollars de la part des bailleurs de fonds, ce qui lui a permis de venir en aide à quelque 70 000 familles au Darfour, estime que ce nouveau projet devrait porter à plus de 110 000 le nombre de ménages bénéficiant de son assistance mais que plus de 330 000 familles au Darfour ont besoin actuellement d'une aide alimentaire et agricole.

« La situation risque de s'aggraver. La principale saison agricole, en avril et mai prochain, se rapprochant, il ne reste qu'un court laps de temps pour semer cette prochaine récolte de céréales, fondamentale pour la sécurité alimentaire », a déclaré Marc Bellemans, coordonnateur de la FAO pour les urgences au Nord-Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.