ONU : manifestations de soutien en faveur de Kofi Annan

1 décembre 2004
L'Ambassadeur de l'Espagne à l'ONU, Juan Antonio Yáñez-Barnuevo

Au moment où circule une lettre du personnel de l'ONU, signée déjà par 2 700 personnes, apportant un soutien au Secrétaire général pour son « approche équilibrée, juste et positive », l'Ambassadeur de l'Espagne à l'ONU a défendu le Secrétariat, « victime d'accusations injustifiées » notamment au moment où l'Organisation entame des travaux pour se dynamiser.

Au moment où circule une lettre du personnel de l'ONU apportant un soutien au Secrétaire général, pour son « approche équilibrée, juste et positive », l'Ambassadeur de l'Espagne à l'ONU a défendu le Secrétariat, « victime d'accusations injustifiées » notamment au moment où l'Organisation entame des travaux pour se dynamiser.

« Plus de 2 700 membres du personnel de l'ONU ont signé une lettre exprimant leur soutien au Secrétaire général, au moment où l'Organisation fait face à des allégations concernant son intégrité », a informé aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

« Plus que jamais, nous soutenons le Secrétaire général dans son approche équilibrée, juste et positive. Nous exprimons aussi notre détermination à améliorer le fonctionnement et l'efficacité de cette Organisation. Nous pouvons défendre l'ONU et rester déterminés, tout en restant fidèles à notre mission de par le monde ? le dévouement à la paix et au développement », indique la lettre qui a circulée par courrier électronique au sein de l'Organisation.

Interrogé sur l'origine de ce message, le porte-parole a indiqué qu'il s'agissait d'un mouvement spontané à l'intérieur de l'Organisation.

Par ailleurs, prenant la parole devant la presse à l'issue de la réunion du Conseil de sécurité qui a eu lieu cet après-midi, l'Ambassadeur de l'Espagne, Juan Antonio Yáñez-Barnuevo, a précisé qu'il avait exprimé son soutien au Secrétariat, « victime d'attaques injustifiées » et au personnel de l'ONU, notamment au moment où l'Organisation accomplit des efforts pour redonner vigueur à ses travaux. « Le Secrétaire général a été une inspiration pour nous tous », a-t-il déclaré.

Interrogé sur les accusations portées dans la presse à l'encontre de Kofi Annan, il a souligné que « tout ce que nous pouvons dire, c'est qu'une Commission d'enquête a été nommée avec à sa tête M. Volcker, et nous attendons son rapport, persuadé qu'il mène une enquête très approfondie ». « Le plus tôt sera le mieux », a-t-il souligné.

imageRetransmission de la conférence de presse de l'Ambassadeur de l'Espagne [4 mins]

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.