Côte d'Ivoire : les Forces Nouvelles promettent un accès sans entrave de l'ONU

1 décembre 2004
Alan Doss,  Représentant de l'ONUCI

Un Envoyé de l'ONU a rencontré hier à Bouaké des représentants des Forces Nouvelles qui l'ont assuré que les incidents qui avaient conduit le programme alimentaire de l'ONU à interrompre ses vols ne se reproduiraient plus et qu'elles garantiraient un accès sans entrave au personnel humanitaire, aux Casques bleus et aux observateurs militaires.

Le Représentant spécial adjoint principal en Côte d'Ivoire, Alan Doss, a rencontré hier de hauts représentants des forces armées des Forces Nouvelles à Bouaké, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

Alan Doss a notamment abordé la question des tirs qui ont empêché un avion du Programme alimentaire mondial (PAM) d'atterrir la semaine dernière, à Man, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire (carte) (voir notre dépêche du 26 novembre 2004).

Le PAM, qui profitait du calme relatif dans l'ensemble de la Côte d'Ivoire pour reconstituer ses stocks dans ses hangars du nord et de l'ouest du pays, avait suspendu ses vols à la suite des tirs en l'air des Forces Nouvelles, le mouvement armé qui tient le Nord de la Côte d'Ivoire.

Le Représentant de l'ONU a obtenu des assurances des Forces Nouvelles que ce type d'incident ne se reproduirait pas et qu'elles garantiraient un accès libre et sans entrave aux Casques bleus, aux observateurs militaires ainsi qu'au reste du personnel humanitaire, a précisé le porte-parole.

« Alan Doss a rappelé à ses interlocuteurs la nécessité pour toutes les parties de respecter pleinement la résolution 1572 du Conseil de sécurité (voir notre dépêche du 15 novembre 2004).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.