Un fonds d'affection spéciale pour la force de protection de l'ONU en Iraq

30 novembre 2004

Le Conseil de sécurité a approuvé aujourd'hui la création d'un « fonds d'affection spéciale » de l'ONU - au plus tard dans un mois - pour financer le « Cercle de protection semi rapproché », une entité distincte de la Force multinationale en Iraq qui sera chargée de la protection des opérations de l'ONU dans le pays.

Dans une lettre adressée au Secrétaire général et rendue publique aujourd'hui, le Conseil de sécurité approuve la création d'un « fonds d'affection spéciale » qui pourra recevoir les contributions financières des Etats Membres destinées à la mise en place « d'une entité distincte » au sein de la Force multinationale en Iraq qui sera chargée de protéger le personnel de l'ONU menant des opérations en Iraq, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

Cette force, qui est communément appelée « Cercle de protection semi rapproché » (ou « Middle Ring » en anglais), opérera sous un commandement unifié de la Force Multinationale, précise le porte-parole.

L'Union européenne a offert de fournir environ 12 millions de dollars pour le financement de cette entité, a fait savoir, dans une lettre au Conseil, le ministre des affaires étrangères des Pays-Bas, Bernard Bot, au nom de l'Union européenne.

Depuis l'adoption de la résolution 1546 sur l'Iraq, le 8 juin dernier, « un certain nombre d'Etats ont proposé d'offrir à la fois des forces et un soutien financier dédiés à une force de protection de l'ONU » explique la lettre du Conseil de sécurité. « Cependant, il n'y a pas de mécanisme pour recevoir les contributions financières » aux fournisseurs de contingents » constate-t-il.

C'est pourquoi le Conseil se félicite de la volonté exprimée d'établir un fonds d'affection spéciale des Nations unies à cet effet et en approuve la création.

Afin de recueillir la totalité du montant des contributions financières, le Conseil de sécurité demande, dans sa lettre, que le Fonds soit établi sans attendre et au plus tard le 3 décembre prochain. « Un retard ralentirait le déploiement des forces et une perte des contributions financières », prévient le Conseil de sécurité dans sa lettre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.